Pont de l'amitié sino-coréenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

40° 06′ 54″ N 124° 23′ 34″ E / 40.115, 124.39278

Le pont de l'amitié sino-coréenne (à gauche) et le « pont Cassé » (à droite) vus de la rive chinoise. Au fond, la ville nord-coréenne de Sinuiju.

Le pont de l'amitié sino-coréenne (également appelé le « pont sino-coréen » ou « pont de la rivière Yalou ») relie les villes chinoise de Dandong et nord-coréenne de Sinuiju. Construit en 1943, il permet de franchir le fleuve Yalou (ou Amnok) par route ou par rail (les piétons n'étant autorisés à le traverser), et constitue l'un des principaux points de passage de la frontière sino-coréenne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les deux ponts vus depuis la rivière, la ville chinoise de Dandong, au fond.
Bombardement du pont en novembre 1950

L'ancien pont construit entre mai 1909 et octobre 1911, est situé cent mètres en aval d'un second pont édifié par les japonais entre avril 1937 et mai 1943. Il fut détruit par les Américains sur plus de sa moitié sud pendant la guerre de Corée en 1950, il n'a jamais été reconstruit depuis. On l'appelle d'ailleurs le « pont cassé » (断桥 en chinois).

Compte tenu de l'augmentation des échanges sino-coréens, les gouvernements des deux pays ont décidé, en 2002, la construction d'un deuxième ouvrage dans le but de désengorger la circulation sur le pont de l'amitié sino-coréenne[1]. Sa construction a débuté en 2010.

Noms chinois et coréen :

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Un nouveau pont sur la rivière Yalou pour relier la Chine et la Corée du Nord, Le Quotidien du Peuple, 15 mars 2002

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]