Pont couvert de Cornish–Windsor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pont couvert de Cornish–Windsor
Image illustrative de l’article Pont couvert de Cornish–Windsor
Géographie
Pays États-Unis
État New Hampshire
État Vermont
Commune De Cornish à Windsor
Coordonnées géographiques 43° 28′ 25″ N, 72° 23′ 02″ O
Fonction
Franchit Connecticut
Caractéristiques techniques
Type Pont couvert à poutres en treillis de type Town[1]
Longueur 136,9 m
Portée principale 61,9 m
Largeur 6,3 m
Hauteur libre 2,9 m
Matériau(x) Bois[1]
Construction
Mise en service 1866
Historique
Protection Inscrit au NRHP (1976)[2]

Le pont couvert de Cornish–Windsor (en anglais : Cornish–Windsor Covered Bridge), ou pont de Cornish (Cornish Bridge), est un pont couvert à poutres en treillis de type Town en bois à deux travées achevé en 1866. Il traverse le fleuve Connecticut entre Cornish dans le New Hampshire (à l'est) et Windsor dans le Vermont (à l'ouest) ; il relie donc deux États du nord-est des États-Unis. Il s'agissait du plus long pont couvert encore existant dans ce pays jusqu'à la mise en service, en 2008, du pont Smolen–Gulf (en), dans l'Ohio.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ponts précédents[modifier | modifier le code]

Il y a eu trois ponts précédemment construits sur ce site, successivement en 1796, 1824 et 1828[3]. Les ouvrages de 1824 et 1828 ont été construits et exploités par un groupe d'hommes d'affaires qui comprenait Allen Wardner (1786–1877)[4].

Pont de 1866[modifier | modifier le code]

Le pont actuel a été construit en 1866 par Bela Jenks Fletcher (1811–1877) de Claremont et James Frederick Tasker (1826–1903) de Cornish pour un coût de 9 000 $ (compte tenu de l'inflation, cela correspond à 157 152 $ actuels). Le pont mesure environ 449 pieds (137 m) de long et 24 pieds (7 m) de large. La structure met en œuvre une ferme Town brevetée en 1820 par Ithiel Town (1784-1844)[5].

De 1866 à 1943, il s'agissait un pont à péage. Selon un rapport de 1966 de la Division du développement économique du New Hampshire, le pont était suffisamment long pour mériter le nom de « kissin' bridge » (« pont des baisers »), une expression vernaculaire appliquée aux ponts couverts, en raison du bref moment d'intimité relative lors de la traversée.

« [En 1866, le pont] a relié « temperance » Windsor avec « wet » Cornish, les autorités ont donc taxé les piétons de 2 cents pour le trajet vers le New Hampshire, mais ont exigé 3 cents pour le retour vers « dry » Windsor. »

— The Boston Globe (1966)[6].

D'autres tarifs, en 1866, atteignaient 20 cents (3 $ actuels) pour une calèche à quatre chevaux par exemple.

L'ouvrage a été acheté par l'État du New Hampshire en 1936 et sa traversée est devenue gratuite en 1943.

Labellisations et restauration[modifier | modifier le code]

Clarification du statut de « pont le plus long »[modifier | modifier le code]

Par rapport au pont Cornish – Windsor, le pont Old Blenheim (avant sa démolition) et le pont couvert de Bridgeport ont des portées libres plus longues, et le pont Smolen-Gulf est plus long dans son ensemble. Pourtant, sa une portée unique de 204 pieds (62 m) est la plus longue, de plus le pont Cornish – Windsor est toujours le plus long pont couvert en bois et possède la plus longue travée couverte pour le trafic automobile (Bridgeport est uniquement piéton, ce qui était également le cas de Blenheim)[7], [8]. Par contre, la désignation de « pont couvert le plus long » n'était justifiée que lorsque le pont de Hartland à Hartland, dans le Nouveau-Brunswick, au Canada, était fermé.

Accès[modifier | modifier le code]

Depuis le Vermont[modifier | modifier le code]

La Vermont Route 44 (en) dans Windsor en direction du sud-est se termine en arrivant sur Main Street (qui est également l'U.S. Route 5 et VT 12 (en)). En continuant après Main Street, la route devient Bridge Street. En voyageant sur Bridge Street à partir de Main Street, on arrive au pont de Windsor au bout d'environ 2 dixièmes de mile ou 350 yards (320,04 m). Après avoir traversé le pont, Bridge Street se termine à New Hampshire Route 12A (en), qui longe le fleuve Connecticut à l'ouest et Cornish Wildlife Management Area à l'est. Bien que le public a parfois l'impression que le pont est implanté uniquement à Windsor, l'ouvrage se trouve principalement à Cornish, étant donné que la limite entre le New Hampshire et le Vermont longe la ligne moyenne ouest des basses eaux du Connecticut. En d'autres termes, quand on entre sur le pont du côté de Windsor, on se trouve immédiatement dans le New Hampshire[9].

Depuis le New Hampshire[modifier | modifier le code]

Sur la New Hampshire Route 12A (Town House Road) à Cornish, en venant du sud, Bridge Road est une intersection en T sur la gauche (ouest). En arrivant du nord, depuis West Lebanon (en), la Route 12A est particulièrement pittoresque le long du Connecticut.

Repère historique[modifier | modifier le code]

En venant de Cornish, juste avant l'intersection du pont (environ 100 pieds (30 m) au sud de l'intersection du pont), sur la gauche, il y a une aire de stationnement pour voir le pont. On peut y trouver un repère historique du New Hampshire. Le marqueur (numéro 158) est l'un des quatre de Cornish[10].

Image panoramique
Le pont de Cornish-Windsor, en regardant vers le nord-nord-ouest depuis la rive côté Cornish (6 septembre 2018).
Voir le fichier

.

Voir également[modifier | modifier le code]



Notice descriptive de la structure du pont de Cornish-Windsor
(publiée par l'Historic American Engineering Record)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Cornish–Windsor Bridge sur Structurae.
  2. (en) « National Register Information System », sur le site du National Park Service, National Register of Historic Places,
  3. (en) Richard G. Marshall, « Cornish–Windsor Bridge », New Hampshire Department of Transportation (consulté le 11 janvier 2014).
  4. (en) William Henry Child (1832–1920), History of the Town of Cornish, New Hampshire, vol. 1 of 2, The Rumford Press, (lire en ligne), p. 216
  5. (en) Thedia Cox Kenyon (ill. Stan Snow), New Hampshire's Covered Bridges, Wake-Brook House, (1re éd. 1957) (OCLC 1029380110).
  6. (en) Jean O'Brien Erickson (née Jean Marie O'Brien en 1929), « Covered Bridges Sunpike – Two Built By Geniuses Unable to Read, Write », The Boston Globe,‎ , B24 (lire en ligne).
  7. (en) John Horton, « Ashtabula County really has it covered; New roofed span snatches title of nation's longest », The Plain Dealer,‎ , B3 (lire en ligne, consulté le 16 octobre 2020).
  8. (en) « Cornish-Windsor Covered Bridge », American Society of Civil Engineers (consulté le 20 mars 2021).
  9. Vermont v. New Hampshire (en) 289 U.S. 593 (1933) expose que le fleuve, et par conséquent le pont, se trouve entièrement dans le New Hampshire.
  10. (en) « List of Markers by Town », nh.gov, New Hampshire Division of Historical Resources, (consulté le 5 juillet 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :