Pont-l'évêque (fromage)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pont-l'Évêque et Pont (toponyme).
Pont-l'évêque
Pont-l'Évêque 03.jpg
Pays d’origine
Région
Lait
Pâte
Appellation
Volume commercialisé
2 332 t ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Aire de production
3 500 000 ha ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Producteurs de lait
380
Transformateurs
11
Affineurs
12

Le pont-l’évêque est un fromage français de lait de vache produit et affiné sur le territoire de l'ancienne Normandie historique. Il est protégé par une appellation d'origine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un des plus anciens fromage de Normandie[1], dont l'appellation a pour origine géographique le bourg de Pont-l’Évêque dans le Calvados, où il est fabriqué. La recette aurait été conçue par des moines cisterciens au 12e siècle.[2]

Il est connu au Pays d'Auge en 1230, sous le nom de « angelot »[3] ou « augelot » [4]. L'angelot serait cité[Où ?] dans Le Roman de la Rose[1][Lequel ?][réf. insuffisante]. C'est à partir du XVIIe siècle qu'il est nommé pont-l'évêque, car on le trouvait sur le marché de la ville éponyme[1].

Le Pont-l'évèque est également cité plus tardivement dans un poème qui lui est dédié par Hélie le Cordier en 1622. Dans ce poème figure un vers sur la popularité du fromage : « Tout le monde également l'aime car il est fait avec tant d'art que, jeune ou vieux, il n'est que crème  ».

L’essor du fromage en dehors de la Normandie est lié avec l'arrivée du chemin de fer qui lui permet de rejoindre la capitale et les halles de Paris, où il est vendu comme un fromage de luxe[1].

Mesures de protections[modifier | modifier le code]

L'appellation pont-l'évêque bénéficie d'une appellation d'origine contrôlée (AOC) depuis 1972 et d'une appellation d'origine protégée (AOP) depuis 1996. L'aire géographique de protection s'étend sur les trois départements de Basse-Normandie (Calvados, Manche et l'Orne) et un département de Haute-Normandie (l'Eure). La Mayenne et la Seine-Maritime ne font plus partie de l'aire géographique depuis 2010[5].

Description[modifier | modifier le code]

Croûte du pont-l'évêque.

C'est un fromage à base de lait de vache cru ou pasteurisé, à pâte molle à croûte lavée de couleur beige ou orangée, et de forme carrée. Son poids moyen est de 420 grammes.

Le pont-l'évêque existe sous quatre formats :

  • Le pont-l'évêque, de forme carrée, mesure 105 à 115 mm de côté, et au moins 140 g d'extrait sec,
  • Le petit pont-l'évêque, de forme carrée, mesure 85 à 95 mm de côté, et au moins 85 g d'extrait sec,
  • Le demi pont-l'évêque, de forme rectangulaire, mesure 105 à 115 mm de longueur, 52 à 57 mm de largeur, et au moins 70 g d'extrait sec,
  • Le grand pont-l'évêque, de forme carrée, mesure 190 à 210 mm de côté, de 650 à 850 g d'extrait sec[6].

Production[modifier | modifier le code]

Volume commercialisé de pont-l'évêque (en tonnes)[7]

Les pont-l'évêque sont produits grâce à 380 éleveurs bovins laitiers (dont 4 assurent une production fermière des fromages), 1 coopérative agricole et 6 industriels. 2 332 tonnes ont été produites en 2014, dont 79 tonnes de fromage fermier (3%)[8].

Consommation[modifier | modifier le code]

Sa période de consommation idéale s'étale de mai à septembre après un affinage de 4 à 6 semaines, mais aussi d’avril à novembre.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Guide de l'amateur de fromages p. 92
  2. « Historique du Pont l'Evêque », sur Fromages AOP de Normandie (consulté le 4 février 2016)
  3. http://ec.europa.eu/agriculture/quality/door/documentDisplay.html?chkDocument=2632_1_fr
  4. Le Boués-Jaun N° 27, Septembre 1978.
  5. http://www.fromage-normandie.com/fr/actualites/divers/nouveau-cahier-des-charges-pont-eveque,10123.html Nouveau cahier des charges du Pont l'Evêque
  6. Présentation du Pont-l'Évêque sur fromage-normandie.com
  7. L'économie laitière en chiffres, CNIEL
  8. « Chiffres-clés 2014 produits laitiers AOP », INAO,‎ (consulté le 27 novembre 2015).

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :