Pont-de-Loup

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pont-de-Loup
Pont-de-Loup
Tour romane de Pont-de-Loup.
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement Charleroi
Commune Aiseau-Presles
Code postal 6250
Zone téléphonique 071
Démographie
Gentilé Lupipontain(e)[1]
Géographie
Coordonnées 50° 24′ nord, 4° 33′ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hainaut
Voir sur la carte administrative du Hainaut
City locator 14.svg
Pont-de-Loup
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Pont-de-Loup
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Pont-de-Loup

Pont-de-Loup (en wallon Pondlô) est une section de la commune belge d'Aiseau-Presles située en Région wallonne dans la province de Hainaut. C’était une commune à part entière avant la fusion des communes.

Un habitant de Pont-de-Loup est un Lupipontain.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village est cité pour la première fois en 840 par Louis le débonnaire cédait le domaine à un dénommer Ekkard. Pont-de-Loup était une possession de la Principauté de Liège, le village s'étendait au-delà de Châtelet. En 1867, le petit hameau de Pironchamps est devenu une commune indépendante et en 1977 elle à fusionné avec la commune voisine de Farciennes.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Étymologie possible : bois (germ. lauha) du marais (francique polder)[2].

Anciennes formes[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Tour romane de Pont-de-Loup, est la tour de l'ancienne église paroissiale Saint-Clet entouré d'un cimetière partie militaire et partie civil.
  • L'église Saint-Clet, en style néo-gothique édifiée en 1861 et consacrée en 1952.

Le culte ND Del Manock[modifier | modifier le code]

La bienheureuse Marie Del Manock est citée pour la première fois en 1358. Vierge locale, elle est l'objet de vénération par les personnes qui viennent l'invoquer pour la guérison de leur surdité.

Lieux-dits[modifier | modifier le code]

Baty, Champs Saint-Clet, Joncquière, Malfait, Monts, Wairchat.

Sport[modifier | modifier le code]

Du point de vue sportif, Pont-de-loup abrite le club de foot et les deux clubs de basket :

  • Le club de basket féminin ( Royal Spirou Pont-de Loup ) créé en 1927
  • Le club de basket garçon ( Royal Eclairs Pont-de-Loup ) qui se sont bien démarqués cette saison (2012-2013) par une qualification de la P1 pour les Playoffs et un titre ainsi que la montée en P2 de la compétitive équipe P3.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Germain, Guide des gentilés : les noms des habitants en Communauté française de Belgique, Bruxelles, Ministère de la Communauté française, (lire en ligne), p. 27.
  2. Jean-Jacques Jespers, Dictionnaire des noms de lieux en Wallonie et à Bruxelles, Bruxelles, Belgique, Éditions Racine, , 649 p. (ISBN 978-2-87386-409-5, lire en ligne), p. 482

Sur les autres projets Wikimedia :