Pont Albert Ier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Pont Albert 1er)
La version imprimable n’est plus prise en charge et peut comporter des erreurs de génération. Veuillez mettre à jour les signets de votre navigateur et utiliser à la place la fonction d’impression par défaut de celui-ci.

Pont Albert Ier
Image illustrative de l’article Pont Albert Ier
Géographie
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Commune Blason de Liège Liège
Coordonnées géographiques 50° 37′ 57″ N, 5° 34′ 23″ E
Fonction
Franchit la Meuse
Fonction Pont routier
Caractéristiques techniques
Type Pont à poutres
Longueur 170 m
Portée principale 125 m
Construction
Mise en service 1957
Architecte(s) Georges Dedoyard
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Pont Albert Ier
Géolocalisation sur la carte : Liège
(Voir situation sur carte : Liège)
Pont Albert Ier
Géolocalisation sur la carte : Liège
(Voir situation sur carte : Liège)
Pont Albert Ier

Le pont Albert Ier (ou pont du Roi Albert) relie les quartiers de la Boverie et de Longdoz au boulevard d'Avroy à Liège.

Le premier pont est achevé en 1866. Il était alors appelé pont de Commerce (en écho au bassin du Commerce, qui occupait l'actuel site des Terrasses, à l'entrée du pont sur la rive gauche de la Meuse), et un droit de passage de trois centimes était imposé pour quiconque désirait traverser. En 1903, la ville de Liège rachète ce droit de péage, et, dès 1905, dans le cadre de l'Exposition universelle, un nouveau pont est construit pour répondre au trafic grandissant.

En 1940, le pont est saboté pour ralentir l'avance allemande. Il est alors remplacé par une passerelle provisoire. Le nouveau pont, désormais appelé Albert Ier en hommage au roi chevalier, est reconstruit en 1957, sur des plans de l'architecte Georges Dedoyard.

Héliport

À proximité du pont (en amont, rive gauche), le site accueillit un héliport, notamment exploité par la SABENA entre 1953 et 1963[1] pour des liaisons avec Bruxelles pour transport de passagers et distribution du courrier avec un hélicoptère Sikorski. Il a servi de site d'atterrissage pour diverses personnalités lors de leur visite dans la ville.

Toujours agréée mais non sécurisée[2] et dès lors non autorisée pour exploitation, la piste d’atterrissage reste visible, et les bâtiments ont accueilli divers restaurants ou brasseries[3].

Port des yachts

Le port de plaisance de la ville se situe en rive gauche en aval du pont. Il est issu d'un ancien canal modifié dans les années 1930. Il accueille par ailleurs un restaurant sur les contreforts du pont, dans l'ancienne capitainerie.

Œuvres d'art public

Le pont Albert Ier intègre dans son environnement plusieurs œuvres d'art public :

Voies adjacentes

Voie RAVeL passant sous le pont

Une passerelle sous le pont a par ailleurs été construite au niveau de l'eau en rive droite pour permettre le passage de la voie piétonne et cycliste RAVeL W7.

Notes et références

  1. « La flotte de la Sabena », sur http://www.dhnet.be, (consulté le 24 août 2018)
  2. Michel Grétry, « Quel avenir pour l'héliport de Liège ? », sur https://www.rtbf.be, (consulté le 24 août 2018)
  3. « Héliport de Liège: voici la nouvelle Brasserie Riva qui ouvre ce jeudi », sur http://lameuse04.blogs.sudinfo.be, (consulté le 24 août 2018)

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes