Pons d'Ortafa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pons d'Ortafa, ou d'Ortaffa, (v. 1170 - v. 1247) est un troubadour originaire du Roussillon. Fils du seigneur d'Ortaffa, Grimau, et de son épouse Brunissenda. Son plus jeune frère, Pere (Pierre), était archidiacre d'Elne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pons d'Ortafa épouse Saurina de Tatzo, du lignage des vicomtes de Roussillon, seigneurs de Tatzo (Taxo d'Avall) dont il a trois enfants: Pons, Grimau et Alisenda. Il rédige son testament le 23 juillet 1240 et le rectifie peu de temps avant sa mort en 1246. Il est inhumé dans la cathédrale d'Elne.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Deux de ses compositions nous sont parvenues. La première est intitulée Enaissi cum la naus en mar était dédié à Berenguer de Palazols (de Palou).

Dans le second poème Si ai perdut mon saber, canso, l'auteur traite d’un amour malheureux qui le pousse à vouloir rejoindre les moines de l'abbaye Sainte Marie de Jau.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Adroher, Les Troubadours roussillonnais, Pézilla-la-Rivière, Publications de l'olivier, coll. « Littérature », , 343 p. (ISBN 978-2-908866-42-1, notice BnF no FRBNF43501688)
  • Joseph Anglade, À propos du troubadour Pons d'Ortaffa (lire en ligne), p. 509.

Notes et références[modifier | modifier le code]