Poney de selle allemand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Poney de selle allemand
Image illustrative de l’article Poney de selle allemand
Région d’origine
Région Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Caractéristiques
Morphologie Poney
Taille 1,37 à 1,48 m environ
Robe bai, alezan, noir et gris courants
Tête Petite
Pieds Fins
Caractère Vif et fin à monter
Autre
Utilisation Dressage et saut d'obstacles

Le poney de selle allemand (allemand : Deutsches Reitpony - DRPO) est une race de poneys de sport originaire d'Allemagne, adaptée à l'équitation pour les enfants et adolescents. Cette race a été formée pour ressembler à un cheval warmblood en plus petit. Elle est destinée aux compétitions sur poney.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le poney de selle allemand provient d'un ensemble de croisements à partir des races Welsh B, New Forest, Connemara, Dülmen, Arabe et Anglo-arabe[1], le Welsh ayant eu l'influence la plus importante. La race dispose d'un stud-book[2]. En 2007, de nouvelles sous-populations y ont été inclues[2]. Le stud-book est désormais fermés aux apports de sang extérieurs[1].

Description[modifier | modifier le code]

La base de données DAD-IS indique une taille moyenne de 1,40 m chez les femelles et 1,46 m chez les mâles[2]. Il toise plus généralement de 1,37 m à 1,47 m (selon CAB International)[1] ou 1,38 m à 1,48 m (selon le guide Delachaux)[3],, son modèle étant celui d'un cheval de selle de taille réduite[3]. Sa tête est petite et dotée de petites oreilles, de grands yeux et de naseaux larges[3]. L'encolure est longue[3], avec une très belle sortie. Le dos est tonique, les membres fins, la croupe longue et légèrement inclinée[3], avec une attache de queue basse. Ses allures sont amples et énergiques, avec du rebond et de la propulsion. Il a aussi un très bon coup de saut. Calme, courageux et volontaire, il est gentil mais a besoin d'être travaillé. Fin à monter, il exige une équitation minutieuse et rigoureuse pour montrer pleinement ses capacités.

Les robes sont unies[1], les plus courantes sont le bai, l'alezan, le noir et le gris[3].

L'objectif d'élevage est l'obtention d'un cheval sportif de type Warmblood, en plus petit[1].

Utilisations[modifier | modifier le code]

Ponette de selle allemande en saut d'obstacles

Le poney de selle allemand est destiné à l'équitation sur poney pour les enfants, notamment en compétition[2]. Il y est monté même à haut niveau, y compris en dressage et en saut d'obstacles. Il est à l'origine des poneys hollandais, suédois et danois. Parmi ses sujets les plus illustres, figurent des étalons comme FS Champion de Luxe, Dornik B, FS Golden Moonlight, Capri Moon, Dressman, Derbino, Valentino, Constantin, The Braes my Mobility, FS Don't Worry, ou des juments telles que Dulcia, qui a remporté les championnats d'Europe poney en dressage.

Diffusion de l'élevage[modifier | modifier le code]

La race est indiquée comme native de l'Allemagne, et comme rare, sur DAD-IS[2]. L'étude menée par l'université d'Uppsala, publiée en août 2010 pour la FAO, le signale comme une race locale européenne qui n'est pas menacée d'extinction[4]. En 2016, l'effectif recensé est de 5 575 poneys[2].

Le poney de selle allemand est élevé dans les landers (ou régions administratives) de Rhénanie du Nord-Westphalie, de Basse-Saxe et de Schleswig-Holstein. Il commence à être élevé en France pour ses qualités en dressage et concours complet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Porter et al. 2016, p. 468.
  2. a b c d e et f DAD-IS.
  3. a b c d e et f Rousseau 2016, p. 201.
  4. (en) Rupak Khadka, « Global Horse Population with respect to Breeds and Risk Status », Uppsala, Faculty of Veterinary Medicine and Animal Science - Department of Animal Breeding and Genetics, , p. 59 ; 67.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Porter et al. 2016] (en) Valerie Porter, Lawrence Alderson, Stephen J.G. Hall et Dan Phillip Sponenberg, Mason's World Encyclopedia of Livestock Breeds and Breeding, CAB International, , 6e éd., 1 107  p. (ISBN 1-84593-466-0, OCLC 948839453), « German Riding Pony », p. 468Voir et modifier les données sur Wikidata
  • [Rousseau 2016] Élise Rousseau (ill. Yann Le Bris), Guide des chevaux d'Europe, Delachaux et Niestlé, (ISBN 978-2-603-02437-9), « Poney de selle allemand », p. 201. Voir et modifier les données sur Wikidata