Ponce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ponce (homonymie).
Échantillon de pierre ponce hautement poreuse du volcan de Teide à Tenerife, Îles Canaries. La densité de l'échantillon avoisine les 0,25 g/cm3. L'échelle est en cm.
Carrière de ponces abandonnée sur l'ile de Lipari, Iles éoliennes, Italie.

Une ponce[1],[2] ou, plus usuellement, en apposition, une pierre ponce[1],[2], est une roche volcanique très poreuse et de faible densité, fréquemment inférieure à 1, ce qui leur permet de flotter à la surface de l'eau.

Formation[modifier | modifier le code]

La pierre ponce est formée à des températures de l'ordre de 500 à 600 °C. La lave projetée en l'air se refroidit très vite et la chute de pression entraîne un dégazage qui forme des bulles, d'où la porosité et la faible densité de la pierre. La forme la plus avancée de la ponce est la réticulite qui forme littéralement une mousse.

La ville romaine de Pompéi est couverte de ponce de phonolite.

Minéralogie[modifier | modifier le code]

Elle est formée de fragments de rhyolite, de dacite ou d'andésite. Elle est considérée comme un verre volcanique[3] car elle n'a pas de structure cristalline. Elle peut être de différentes couleurs, notamment blanche, jaunâtre, grise, brune ou rouge pâle.

Sa masse volumique moyenne est de 910 kg/m3, soit inférieure à celle de l'eau, ce qui lui permet de flotter.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Elle est couramment utilisée dans la fabrication de béton léger dans la construction[4] et comme abrasif, en particulier pour le polissage.

Pour ses propriétés abrasives[modifier | modifier le code]

Une pierre ponce à usage domestique

Elle est utilisée pour user et vieillir artificiellement les jeans stone washed.

Elle est aussi utilisée depuis longtemps comme exfoliant dans les hammams et les salles de bains privées pour râper les callosités des pieds et des coudes. On trouve parfois des pierres moulées à bas prix pour cet usage.

La poudre de ponce plus ou moins fine a longtemps été utilisée pour l'entretien de la maison, jusque dans les années 1970 en France. Elle servait de poudre à récurer les éviers, par exemple, de poudre à couteaux pour polir leur lame. Elle sert toujours pour le ponçage fin des bois vernis.

Mélangée à du savon noir elle était utilisée par les mécaniciens pour ôter le cambouis de leurs mains. Cela fonctionne aussi avec de l'encre de stylo ou de l'encre utilisée par les imprimantes.

Pour sa porosité ou sa légèreté[modifier | modifier le code]

En chimie, elle est utilisée comme absorbeur de l'eau environnante, ce qui permet d'isoler l'eau d'autres éléments. En effet, sa microporosité est supposée régulière et parfaite et est remplie de petites bulles d'air amorçant la formation des bulles dans le liquide chauffé.

La pouzzolane, une forme de pierre ponce finement broyée, peut être mélangée à de la chaux pour obtenir un béton léger, lisse et plâtreux. Ce type de béton était déjà utilisé dans l'Antiquité par les Romains.

Bonsaïs[modifier | modifier le code]

La pierre ponce trouve également sa place chez les amateurs de bonsaïs. En effet, sa capacité d'adsorption importante lui permet de stocker l'eau et l'engrais nécessaires à la bonne santé des bonsaïs. Elle est de plus en plus utilisée au détriment de l'akadama du fait de ses résultats remarquables.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Définitions lexicographiques et étymologiques de « ponce » (sens onglet 1, A) du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales (consulté le 26 juillet 2015)
  2. a et b Entrées « ponce, pierre ponce, pumice, et pumicite » [html], sur TERMIUM Plus, la banque de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada (consulté le 26 juillet 2015)
  3. Entrée « ponce » dans Alain Foucault et Jean-François Raoult, Dictionnaire de géologie, Paris, Dunod, coll. « UniverSciences »,‎ [7e éd.] (1re éd. 1980), 155 x 240 mm, 388 p. (ISBN 978-2-10-054778-4 et 978-2-10-055588-8, OCLC 708357460, notice BnF no FRBNF42257692, présentation en ligne), p. 282 (lire en ligne [html], consulté le 24 juillet 2015)
  4. (fr) Blocs de pierre ponce, chaudement recommandable

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]