Pomezia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pomezia
Pomezia
Tour et mairie de Pomezia
Noms
Nom français Pométie
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région du Latium Latium 
Ville métropolitaine Rome Capitale 
Maire Adriano Zuccalà
2018-
Code postal 00071
Code ISTAT 058079
Code cadastral G811
Préfixe tel. 06
Démographie
Gentilé Pometini
Population 63 752 hab. (30-4-2018[1])
Densité 736 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 41′ 00″ nord, 12° 30′ 00″ est
Altitude 108 m
Min. 0 m
Max. 136 m
Superficie 8 657 ha = 86,57 km2
Divers
Saint patron San Benedetto da Norcia
Fête patronale 11 juillet
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Latium

Voir sur la carte administrative du Latium
City locator 14.svg
Pomezia

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Pomezia

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Pomezia
Liens
Site web Site officiel

Pomezia (Pométie en français) est une ville italienne de la ville métropolitaine de Rome Capitale dans la région Latium en Italie. Elle dispose du titre honorifique de cité.

Géographie[modifier | modifier le code]

Site[modifier | modifier le code]

Pomezia est située dans les marais pontins et s'étend au sud de Rome avec, sur ses limites, les Castelli Romani, la mer Tyrrhénienne et le domaine présidentiel de Castel Porziano.

Il reste peu de vestiges de l’ancien territoire de Pomezia, composé à l’origine de vastes zones boisées (chênes-liège, ormes et chênes), de dunes à la végétation méditerranéenne (genêts, ruscus aculeatus, mûriers et herbes hautes) et de zones marécageuses (deux étangs littoraux près du village de Torvajanica).

Les causes de ce changement sont essentiellement dues aux travaux de restauration de l'ère fasciste (pour ce qui concerne les zones marécageuses et agricoles), et à une forte industrialisation du territoire prolongée jusqu'aux années 90 grâce à des fonds pour la Cassa del Mezzogiorno, ainsi qu'à la spéculation immobilière qui a dévasté l'une des plus belles côtes de la province romaine.

Orographie[modifier | modifier le code]

L'altitude de la commune est modeste, atteignant à peine 135 mètres au-dessus de la mer à Santa Palomba, dans le nord-est de la municipalité. La majeure partie du territoire se situe entre 50 à 100 mètres de hauteur au centre de la commune, pour descendre rapidement près de la côte. Le bourg de Pomezia est situé légèrement plus haut que la zone environnante, atteignant 100,2 m sur la Piazza del Municipio.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Il y a trois points d'eau sur le territoire communal. Le plus grand, situé au niveau de Vigna di Pratica, fait environ 19 700 m². Le deuxième plus petit, possède une surface de 17 500 m² à Macchia Capretta et la troisième, appelée Lago delle Meraviglie, se situé en contrebas du village de Pratica di Mare et fait environ 7 300 m². Suivant les courbes du terrain, plusieurs ruisseaux portant les noms de Rio Torto, Fosso delle Monachelle, Fosso di Santa Procula et Fosso di Pratica s'écoulent du nord-est au sud.

Climat[modifier | modifier le code]

Tableau climatologique de Pomezia
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 3,8 4,3 5,3 7,7 11 14,4 16,3 16,7 14,8 11 7,7 4,4 9,8
Température moyenne (°C) 8,5 9,2 10,6 12,9 17 20,6 22,8 23 20,4 16,5 12,6 9,2 15,2
Température maximale moyenne (°C) 13,1 14 15,8 18,1 22,9 26,7 29,2 29,3 26 22 17,4 14 20,7
Précipitations (mm) 94 82 69 56 34 23 10 32 66 105 142 104 817
Source : fr.climate-data.org
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
13,1
3,8
94
 
 
 
14
4,3
82
 
 
 
15,8
5,3
69
 
 
 
18,1
7,7
56
 
 
 
22,9
11
34
 
 
 
26,7
14,4
23
 
 
 
29,2
16,3
10
 
 
 
29,3
16,7
32
 
 
 
26
14,8
66
 
 
 
22
11
105
 
 
 
17,4
7,7
142
 
 
 
14
4,4
104
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation (années 1930)[modifier | modifier le code]

La naissance de Pomezia fait suite au réaménagement du marais pontin décidé par le gouvernement de Mussolini avec la loi d'assèchement et de mise en culture de 1928, afin d'avoir une ville servant de lien entre Rome et les nouvelles villes de Littoria (aujourd'hui Latina), Sabaudia, Pontinia. A l'origine, le nom "Ausonia" avait été créé pour l'établissement commun, mais avant le début des travaux, il avait été remplacé par "Pomezia". En 1932, Pomezia se sépare de Rome pour former une municipalité autonome qui comptait au départ environ 1 300 habitants grâce aux petits hameau préexistants, puis a commencé la construction de la ville et son peuplement. Le concession du chantier a été désigné par l'Opera Nazionale Combattenti, qui a lancé un concours remporté par les architectes Petrucci, Tufaroli, Paolini et Silenzi le 1er octobre 1937.

Quelques mois plus tard, le 25 avril 1938, la première pierre symbolique est posée et le 29 octobre 1939, les premières colonies de peuplement sont inaugurées. La population était constituée à l'origine de 40 familles de colons. Les premiers arrivés venaient de Romagne en juin 1939; en octobre, un deuxième contingent est arrivé et, pour suivre, ce sont des familles d'origine trentine en provenance de Bosnie. L’Opéra Nazionale Combattenti était responsable de ces affectations foncières, et les exploitations remises aux colons comprenaient une ferme et une parcelle de terre arable.

Seconde Guerre mondiale (1939-1945)[modifier | modifier le code]

Le territoire de Pomezia a beaucoup souffert des événements de guerre liés à la Seconde Guerre mondiale, en particulier entre le débarquement d’Anzio (22 janvier 1944) et la libération de Rome de l’occupation nazie du 4 juin suivant. Au cours de cette période, de nombreux bombardements ont été effectués par les Alliés, notamment ceux de l’aéroport de Pratica di Mare et de la Torre del Vajanico (Torvaianica), tandis que les Allemands abandonnèrent derrière eux de nombreuses mines lors de leur retraite le long de la côte romaine.

Économie[modifier | modifier le code]

La prospérité actuelle de Pomezia est en grande partie due à la croissance constante des activités en lien avec les secteurs industriel et tertiaire, ce qui a permis à la ville de consolider son importance économique dans la région, faisant de Pomezia l’une des municipalités les plus développées du centre de l’Italie.

Agriculture[modifier | modifier le code]

Bien que l'agriculture ait perdu de son importance, elle maintient une forte présence sur le territoire municipal, comme le montre l'identification de plus de 130 zones agricoles identifiées, c'est-à-dire ayant une fonction agricole exclusive ou prédominante. La plupart de ces zones sont situées autour des villages de Pratica di Mare, Torvaianica, Santa Procula et Santa Palomba.

Industrie[modifier | modifier le code]

La plus grande ressource de la municipalité provient du secteur industriel, qui s'est fortement développé grâce aux politiques de l'État italien appuyé par l'ancienne Cassa del Mezzogiorno, notamment dans le secteur pharmaceutique et médical, avec des entreprises telles que Menarini (où est basé un important centre de recherche), Sigma-Tau, Johnson & Johnson et IRBM Science Park, actifs dans les domaines de la biotechnologie moléculaire, des sciences biomédicales et de la chimie organique. Les autres secteurs développés sont l'électronique, la défense, l'avionique et la mécanique de précision (Leonardo et Northrop Grumman Italia), dans la transformation du papier (Blasetti, dont les activités ont été transférées de Rome dans les années 1960, puis création de l’un des complexes industriels les plus vastes et les plus modernes en 2006 à Pomezia), la plasturgie et la transformation des produits alimentaires (Ica Foods via sa marque Crik Crok, l'entreprise de fabrication de charcuterie industrielle Fiorucci, la malterie SAPLO qui est le fournisseur de Birra Peroni, les usines de torréfaction du café).

Services[modifier | modifier le code]

D'un poids similaire au secteur secondaire, et de plus en plus important en terme d'emploi, le secteur tertiaire se développe, grâce également à la présence de grands centres commerciaux. Le secteur du bâtiment, liée à la construction quasi continue de bâtiments résidentiels, est très dynamique. L'activité de construction est tirée par un fort flux d'immigration, venant en particulier de la municipalité voisine de Rome. Ces dernières années, les entreprises du secteur des technologies de l’information, des télécommunications et des nouvelles technologies en général ont également été représentées de manière croissante. Il convient de noter la présence du siège italien de HP Enterprise Services, une division de la multinationale américaine appartenant au groupe HP.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Il existe également d’importantes activités touristiques, notamment le récent parc aquatique Zoomarine. La ville dispose d'un bon équipement hôtelier, qui répond à la fois aux besoins des entreprises locales et à ceux du tourisme romain. Le secteur des loisirs repose en grande partie sur le littoral de Torvaianica, très prisé des Romains les week-ends et les mois d’été. Les Pro loco (Proloco Città di Pomezia et Proloco di Torvajanica), réseaux d'associations italiennes de bénévoles qui œuvrent pour la promotion du tourisme local, font partie intégrante de l’impulsion et du développement des activités culturelles et touristiques de la ville.

Infrastructures et transports[modifier | modifier le code]

Réseau routier[modifier | modifier le code]

Plusieurs routes de moyenne ou grande importance relient Pomezia aux autres villes voisines:

Réseau ferroviaire[modifier | modifier le code]

À quelques kilomètres de la ville, se trouve la gare de Pomezia-Santa Palomba, où passent les lignes Neptune-Rome et Rome-Naples.

Réseau aérien[modifier | modifier le code]

L'Aéroport militaire Mario Berardi, également appelé aéroport Pratica di Mare, du nom du village du même nom, est situé à environ 20 km au sud de la ville.

La base aérienne est équipée d'une piste en asphalte longue de 2 542 m. L'aéroport est exploité par l'armée de l'air italienne et n'est pas ouvert au trafic commercial. À l'intérieur se trouvent de nombreuses installations et institutions de différentes forces armées et de police italiennes. Avec ses 830 hectares de largeur, il est l'un des plus grands aéroports militaires d'Europe.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Écoles[modifier | modifier le code]

Il y a à Pomezia de nombreuses écoles maternelles (scuole dell’infanzia), écoles primaires (scuola primaria), collèges (scuola media), lycées (liceo), instituts techniques (istituti tecnici) ou professionnelles (istituti professionali)[2].

Bibliothèques[modifier | modifier le code]

À Pomezia se trouve une bibliothèque municipale, nommée d'après Ugo Tognazzi, qui a une succursale dans le hameau de Torvaianica[3].

La bibliothèque, qui fait partie de l'Organisation des bibliothèques régionales (OBR), dispose d'une collection de plus de 15 000 volumes, dont 1 200 au format multimédia. Il possède aussi un grand secteur dédié aux enfants.

Musées[modifier | modifier le code]

En 2005, le Museo Archeologico Lavinium Città di Pomezia a été inauguré avec l'exposition "HIC DOMUS AENEAE". Y sont exhibés quelques trouvailles archéologique découvertes dans cette région, que de nombreux érudits identifient comme l’ancien Lavinium, où se seraient établis Énée et ses compagnons fuyant Troie.

Média[modifier | modifier le code]

Pontino Nuovo est un journal bimensuel de Pomezia et Ardea, né en 1986. Les autres journaux qui abordant les sujets locaux sont Il Corriere della Città, Il Caffè et Il Turno.

Le groupe de télévision Amici Network est basé à Pomezia avec les chaînes régionales Supernova TV (chaîne 14), Europa TV (chaîne 96), Canale Zero (chaîne 112), Garytv (chaîne 113).

Sport[modifier | modifier le code]

Le principal club de football de la commune est créé en 1957 par la fusion de l'AS Pomezia (fondé en 1949) et de la Virtus Pomezia (fondé en 1956). La Virtus Pomezia devient US Pomezia Calcio en 1981 puis Pomezia Calcio dans les années 2000. Le club fait faillite en 2012 mais revoit le jour en 2014 lorsque le Real Pomezia reprend la tradition sportive du défunt club sous l'appellation Pomezia Calcio. Celui-ci devient Pomezia Calcio Selva dei Pini à la faveur de l'entente avec le Selva dei Pini Pomezia 2010 à la fin de la saison 2014-2015, puis reprend le nom Pomezia Calcio en 2017. Il participe à l'édition 2018-2019 d'Eccellenza Lazio (5e division nationale)[4]. Le plus ancien club de foot, l' UniPomezia, date de 1937 et évolue également en Eccellenza[5],[6].

Le volley-ball tient par ailleurs une place importante dans la vie sportive de la commune, que ce soit au niveau masculin ou féminin (Unipol Pomezia, Volley Club Pomezia, Pomezia Volley, Pallavolo Pomezia).

Le Fortitudo Futsal Pomezia représente la commune en série B football à 5, et le Penta Pomezia concoure en serie D.

La Vis Fortitudo Pomezia participe à la Serie B féminine de basket-ball, tandis que la Virtus 70 Pomezia joue en Promozione masculine.

Pomezia est aussi présente en water-polo à travers l'Olimpia Pomezia et en rugby avec le Pomezia Torvaianica Rugby.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Carte interactive du patrimoine de Pomezia.
  •      Patrimoine religieux
    • 1 Église Saint Benoît
    • 2 Église Saint Boniface
    • 3 Église Saint Michel
  •      Patrimoine civil
    • 1 Hôtel de ville
    • 2 Tour municipale
    • 3 Monuments aux morts de Nassiriya
    • 4 Fontaine anti-aérienne
  •      Patrimoine militaire
    • 1 Torre Maggiore
    • 2 Cimetière militaire allemand de Pomezia
  •      Sites archéologiques
    • 1 Lavinium
    • 2 Villa romana

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

  • Église Saint Benoît (Chiesa di San Benedetto)
  • Église Saint Boniface (Chiesa di San Bonifacio)
  • Église Saint Michel (Chiesa di San Michele)

Patrimoine militaire[modifier | modifier le code]

  • Torre Maggiore
  • Cimetière militaire allemand de Pomezia (Cimitero militare germanico di Pomezia)

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

  • Ville nouvelle
  • Hôtel de ville (Municipio)
  • Tour municipale (Torre Comunale)
  • Monuments aux morts de Nassiriya (Monumento ai caduti di Nassiriya)
  • Fontaine anti-aérienne (Fontana contraerea)

Sites archéologiques[modifier | modifier le code]

Autres patrimoines[modifier | modifier le code]

  • Réserve naturelle de la Sughereta (Riserva Naturale della Sughereta)

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
22 juin 1993 12 mai 1997 Giancarlo Tassile PDS Proviseur du lycée Pascal
12 mai 1997 8 août 1998 Angelo Capriotti PpL Éditeur
30 novembre 1998 17 mai 2001 Maurizio Aureli DS Avocat
28 mai 2002 31 août 2005 Stefano Zappalà FI Ingénieur
13 juin 2006 8 janvier 2013 Enrico De Fusco PD Ingénieur
10 juin 2013 20 mars 2018 Fabio Fucci M5S Ingénieur-informaticien à l'Aeronautica Militare
25 juin 2018 en cours Adriano Zuccalà M5S  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Campo Ascolano, Campo Bello, Campo Jemini, Campo Selva, Castagnetta, Cinque Poderi, Colli di Enea, Macchiozza, Martin Pescatore, Pratica di Mare, Santa Palomba, Santa Procula, Sedici Pini, Torvaianica, Torvaianica Alta, Viceré, Villaggio Azzurro, Villaggio Tognazzi.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Pomezia
Rome Rome Rome
Mer Tyrrhénienne Pomezia Rome
Mer Tyrrhénienne Ardea Ardea

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Habitants recensés


Jumelages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. (it) « Scuole Pomezia (RM) - pubbliche e private », sur Tuttitalia.it (consulté le 4 novembre 2018)
  3. (it) Comune di Pomezia - www.comune.pomezia.rm.it, « Comune di Pomezia - www.comune.pomezia.rm.it », sur www.comune.pomezia.rm.it (consulté le 4 novembre 2018)
  4. (it) « Scheda squadra Pomezia Calcio - Tuttocampo.it », sur www.tuttocampo.it (consulté le 4 novembre 2018)
  5. (it) « Storia del Club – Unipomezia 1938 », sur unipomeziavirtus.com (consulté le 4 novembre 2018)
  6. (it) « Scheda squadra UniPomezia 1938 - Tuttocampo.it », sur www.tuttocampo.it (consulté le 4 novembre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]