Pomacea canaliculata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pomacea canaliculata
Description de cette image, également commentée ci-après
Pomacea canaliculata
Classification
Règne Animalia
Sous-règne Bilateria
Infra-règne Protostomia
Super-embr. Lophozoa
Embranchement Mollusca
Classe Gastropoda
Sous-classe Prosobranchia
Ordre Architaenioglossa
Famille Ampullariidae
Genre Pomacea

Nom binominal

Pomacea canaliculata
(?Lamarck, 1828)[1]

Synonymes

  • Pomacea d'orbignyana (Philippi, 1852)[2]

Synonymes

  • Pomacea immersa (Reeve, 1856)[3]

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Pomacea canaliculata, appelé escargot-pomme, est une espèce de mollusques gastéropodes d'eau douce. Introduite hors de son aire naturelle de répartition pour l'élevage en aquarium ou la gastronomie, cette espèce peut devenir invasive lorsqu'elle s'échappe. Elle figure sur la Liste des 100 espèces les plus envahissantes au XXIe siècle en Europe[4] Elle peut être confondue avec Pomacea insularum.

Description[modifier | modifier le code]

De grande taille,40 à 60 mm de large et 45 à 75 mm de haut, mais pouvant dépasser 100 mm, sa coquille est globuleuse, avec 5 à 6 tours, et une suture très creuse, d'où son nom canaliculata, ou "channeled",en anglais, soit "à canal". La coquille est de couleur variable, avec un opercule. L'espèce possède une double forme de respiration: branchiale et pulmonaire. De plus, pour échapper à ses prédateurs, l'espèce a développé un "tuba", qui lui permet de remplir ses poumons tout en restant caché hors de portée.

L'espèce est très proche de Pomacea insularium, dont elle ne peut être distinguée que par analyse génétique[5].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Distribution d'origine[modifier | modifier le code]

L'espèce est présente à l'état naturel dans le centre de l'Amérique du Sud, en Bolivie, Paraguay, Argentine, Brésil et Uruguay[6]. Dans son milieu naturel, son développement est limité par des prédateurs, comme le Courlan brun (Aramus guarauna) ou le Milan des marais (Rostrhamus sociabilis).

Distribution comme espèce invasive[modifier | modifier le code]

Comme espèce invasive, elle est présente dans des États d'Amérique du Nord[7], ainsi qu'en Asie du Sud, du Sud-Est et de l'Est, où, dans les années 1980, elle a été introduite par des héliciculteurs qui pensaient en faire un élevage lucratif pour la gastronomie. Elle est notamment très invasive dans les rizières dont elle dévore les jeunes plants[8],

Biologie et reproduction[modifier | modifier le code]

Elle se nourrit de nombreux types de plantes.

Elle peut vivre jusqu'à 4 ans et atteint sa maturité sexuelle entre 3 mois et 2 ans. Les œufs, de 2,5 à 3,5 mm, sont orangés, pondus et fixés sur des supports au dessus de la surface de l'eau par grappes de 200 à 600. Ces œufs, toxiques, n'ont pas de prédateurs. Une fois implantée, l'espèce est considérée comme pratiquement impossible à éradiquer.

Parmi ses adaptations figure aussi la capacité à "estiver": en attendant le retour de la saison des pluies, elle s'enterre dans le sol, ferme son opercule, et ralentit son métabolisme. Elle peut ainsi attendre 4 à 5 mois une période favorable[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ITIS, consulté le 9 mai 2016
  2. BioLib, consulté le 9 mai 2016
  3. UICN, consulté le 9 mai 2016
  4. « 100 of The Worst », sur DAISIE (Delivering Alien Invasive Species Inventories for Europe) (consulté le 30 septembre 2010)
  5. « Pomacea canaliculata », sur applesnail.net (consulté le 25 octobre 2018)
  6. Stijn Ghesquiere, « Les Ampullaires », sur Apple snails (consulté le 25 octobre 2018)
  7. (en) « Channeled Apple Snail », sur Texas Invasive Species Institute (consulté le 25 octobre 2018)
  8. « Escargot Pomacea canaliculata dans les rizières asiatiques », sur www.fao.org (consulté le 25 octobre 2018)
  9. (en) « Pomacea canaliculata », sur Global invasive species database, (consulté le 25 octobre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :