Poméranie orientale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Pomérélie)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poméranie (homonymie).
Poméranie orientale
Blaeu 1645 - Prussia.jpg

La poméranie orientale à l'époque de son rattachement à la Marche électorale de Brandebourg (1648).

Géographie
Pays
Région géographique
Coordonnées
Fonctionnement
Statut

La Pomérélie (en allemand : Pommerellen[1]) ou Poméranie orientale ou Petite Poméranie[1], connue aussi sous les noms de Poméranie de Dantzig[2] (en allemand : Danziger Pommern[3]) puis de Gdańsk[1] (en polonais : Pomorze Gdańskie[1]), est une région historique et géographique située au nord de la Pologne et constituant l’extrémité est de la Poméranie historique : elle s’étend le long de la baie de Gdańsk jusqu’au delta de la Vistule ; son périmètre recouvre à peu près les deux tiers de l’actuelle voïvodie de Poméranie et l’extrémité nord de la Couïavie-Poméranie.

Historique[modifier | modifier le code]

Pommerellen Slavische Völker bis 1125.jpg

À l’origine, la région était habitée par les Kachoubes, qui parlaient une langue poméranienne (le kachoube). Les chevaliers teutoniques la colonisent et y placent des places-fortes maîtresses de leur État à Malbork et Thorn.

Elle est officiellement rattachée à l'Ordre Teutonique par l'empereur Henri VII en 1311, après l'accord de Soldin de 1309 et peuplée d'Allemands.

Conformément aux dispositions de la paix de Westphalie (1648), elle fut rattachée à la Marche électorale de Brandebourg avant de devenir, par suite de l’union personnelle Brandebourg-Prusse, un fief héréditaire du Royaume de Prusse. Elle fut transférée à la République populaire de Pologne en 1946, les Allemands habitant la région ont alors été expulsés par les Polonais.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Entrée « Pomérélie » de l'Encyclopédie Larousse [en ligne], sur le site des éditions Larousse [consulté le 10 septembre 2017].
  2. Daniel Beauvois, La Pologne : des origines à nos jours, Paris, Seuil, , 3e éd. (1re éd. Histoire de la Pologne, Paris, Hatier, 1995), 1 vol., 527 p., 24 cm (ISBN 2-02-102650-7 et 978-2-02-102650-4, notice BnF no FRBNF42204155, SUDOC 144684055, présentation en ligne, lire en ligne).
  3. (de) Jan Gancewski, « Grunwald / Tannenberg / Žalgiris », dans Stephanie Zloch et Izabela Lewandowska (éd.), Das ›Pruzzenland‹ als geteilte Erinnerungsregion : Konstruktion und Repräsentation eines europäischen Geschichtsraums in Deutschland, Polen, Litauen und Russland seit 1900, Göttingen, V&R unipress, coll. « Eckert. Die Schriftenreihe – Studien des Georg-Eckert-Instituts zur internationalen Bildungsmedienforschung » (no 135), , 1e éd., 1 vol., 398 p., 24 cm (ISBN 3-8471-0266-4 et 978-3-8471-0266-3, OCLC 881424510, présentation en ligne, lire en ligne), part. IV, chap. 2, p. 146-172 (OCLC 5857797181) [consulté le 10 septembre 2017].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]