Polyptyque d'Irminon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le polyptyque d'Irminon (en latin Liber de donnibus et redditibus monasterii Sancti Germani a Pratis) est un inventaire de biens rédigé vers 823/828 par Irminon (†829), abbé de Saint-Germain-des-Prés. Il décrit les possessions de l'abbaye situées principalement dans la région parisienne, entre Seine et Eure.

Histoire du texte[modifier | modifier le code]

Conservé dans un manuscrit contemporain de sa rédaction, le codex comprend vingt cahiers, où sont décrites vingt-cinq villae ou seigneuries. Il manque au moins quatre cahiers et la quasi-totalité d’un volume séparé où étaient recensées les terres cédées en bénéfice. La répétition d’un chapitre montre que le codex dans son état actuel a été confectionné à partir de plusieurs exemplaires de travail, avec la contribution d’une dizaine de scribes différents. Le polyptyque paraît avoir été élaboré au cours de deux tournées d’enquêtes locales effectuées par les moines à partir de deux formulaires différents. Une partie des sommes finales des chapitres a été confectionnée par un scribe plus récent, dans la seconde moitié du IXe siècle. Toutes ont été élaborées, sans souci d’unité rédactionnelle, après l’inventaire local. Les chapitres du polyptyque portent sur :

  • Des inventaires sommaires des réserves seigneuriales ;
  • Un inventaire minutieux, qui précise l’étendue des terres arables, vignes, prés et bois, qui entrent dans la composition de chaque manse, ainsi que le dénombrement des individus composant la famille de chaque chef d’exploitation et précise la nature et la composition des charges ;
  • Quelques listes hétéroclites de catégories spéciales de dépendants, astreints à des redevances personnelles de chevage.

Six inventaires ont été avalisés par le serment de jurés.

Ce document constitue un témoignage précieux sur l'économie et la société carolingienne. Il est conservé à la Bibliothèque nationale de France.

Contenu du recensement[modifier | modifier le code]

Détail du contenu avec localisations basées sur les Prolégomènes, commentaires et éclaircissements sur le Polyptyque de Benjamin Guérard


Chap. Villae ou Seigneuries Commune actuelle Localisation en 1844
I. Breve de Gaugiaco Jouy-en-Josas Vulgo Jouy en Josas.
II. Breve de Palatiolo Palaiseau Ecclesia Palatioli, vulgo Palaiseau, sub invocatione S. Martini consecrata erat, ut vel nunc permanet.
III. Breve de Cella Equalina La Celle-les-Bordes Vulgo la Celle les Bordes, vicus in silva Equilina (la forêt d'Iveline) ad lapidem nonum Dordingo, septentrionem versus.
IV. Breve de Waniaco Gagny Vulgo Gagny.
V. Breve de Vedrariis Verrières-le-Buisson Vedrariae, hodie Verrières, inter Antoniacum et Palatiolum aequo fere itinere, ad nonum lapidem Parisiis
VI. Breve de Spinogilo Epinay-sur-Orge Hodie Epinay-sur-Orge, ad lapidem decimum sextum Parisiis, austrum versus.
VII. Breve de Villari La Celle-Saint-Cloud Nunc La Celle-Saint-Cloud, ad lapidem nonum Parisiis, occasum versus.
VIII. Breve de Novigento Nogent-l'Artaud Hodie Nogent-l'Artaud, ad Matronam, supra Castellum Theodorici.
IX. Breve de Villamilt Villemeux-sur-Eure Hodie Villemeux propter Auduram, in pago Durocassino, passibus circiter sexies mille octingentis a Durocassibus, inter austrum et eurum.
X. Breve de Vitriaco Bitry (Nièvre) Vitriacum vero vicum alium esse putat, hodie Bitry- les-Mallons, a Condate ad Ligerim milliaribus XII distantem, inter septentríonein et austrum. 
XI. Breve de Nuviliaco Neuilly-le-Bisson Hodie Neuilly-le-Bisson, milliaribus circiter novem Alentione, inter septentrionem et orientem.
XII. Breve de Centena Corbonensi Corbon (Orne) Pagus Oximensis, hodie l'Hièmois, centenam Corbonensem, vulgo le Corbonnais, complectitur.
XIII. Breve de Buxido Boissy-en-Drouais Hodie Boissy-en-Drouais
XIV. Breve de Theodaxio Thiais Fisc de Thiais - Theodaxius
XV. Breve de Villa Nova Villeneuve Saint-Georges Nunc Villeneuve Saint-Georges, ad duodecimum Parisiis lapidem, in via Melodunensi.
XVI. Breve de Cumbis Combs-la-Ville Nunc Combs-la-Ville, ad flumen Ederam in Briegio, ter mille passibus a Braia comitis Roberti, austrum versus, ad occidentem aliquantulum vergens.
XVII. Breve de Murcincto Morsang-sur-Seine Hodie Morsan-sur-Seine, ter mille passibus a Corbolio, meridiem versus.
XVIII. Breve de Colrido Le Coudray-Montceaux Hodie Le Coudray, ad ripam australem Sequanae, e regione Murcincti, in altera ripa siti; uterque circiter tribus milliaribus a Corboiio, austrum versus.
XIX. Breve de Acmanto Esmans Nunc Emans, ad dexteram viae Senonensis, ter mille passibus a Monasteriolo, versus meridiem.
XX. Breve de Villa supra Mare Mareil-Marly Haec Villa, sive Villa supra Mare, nominatur, hodie Mareuil-au-Pec, juxta Sanctum-Germanum in Laia.
XXI. Breve de Mantula Maule (Yvelines) Hodie Maule-la-Buat, ad amnem Maldram, milliaribus circiter novem a Medunta, inter austrum el orientem.
XXII. Breve de Sicca Valle sive Foreste Guerville_(Yvelines)

Saint-Germain-de-Secqueval

Sicca Vallia, viculus, hodie, ut jam dictum est, Saint-Germain-de-Secqueval, tertio milliario a Medunta ad Sequanam, austrum versus.

Foreste, item viculus, nunc la Forêt, milliaribus novem a Sicca Valle, versus meridiem, ad occasum aliquantum vergens. 

XXIII. Breve de Cavannas vel de Lodosa Moulin de Chavannes

Vaucouleurs

Vulgo Chavannes, quod nomen adhuc servatur molendino in ripa Vallis-Coloris, amniculi, infra Villettam, ter mille passibus a Medanta ad Sequanam , austrum versus.
XXIV. Breve de Bisconcella Orgerus Nunc vel Beconcelle sive Biconseil, praedium, juxta Orgerus; vel, quod magis placet, ipse Orgerus, vicus, sexto milliario a Monte Forti Amalarici, inter septenlrionem et occidentem.
XXV. Breve de Mansionis Villa Maisons-Laffitte Hodie Maisons-sur-Seine, quinque millibus passuum infra Sanctum Germanum in Ledia, ad laevam Sequanae ripam.

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Benjamin Guérard, Polyptyque de l’abbé Irminon de Saint-Germain-des-Prés, ou dénombrement des manses, des serfs et des revenus de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés sous le règne de Charlemagne, t. 1 (Prolégomènes), t. 2 (Polyptyque), Paris, 1844[1].
  • Auguste Longnon, Polyptyque de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés, rédigé au temps de l’abbé Irminon, 2 vol., Paris, 1886-1895.
  • Das Polyptychon von Saint-Germain-des-Prés. Studienausgabe, édité par Dieter Hägermann, Konrad Elmshäuser, Andreas Hedwig, Köln-Weimar-Wien, 1993.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Devroey, Problèmes de critique autour du polyptyque de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés, dans : La Neustrie. Les pays au nord de la Loire de 650 à 850, éd. A. Atsma, (Beihefte der Francia, 16), Sigmaringen, 1989, p. 441-465.
  • Jean-Pierre Devroey, Économie rurale et société dans l'Europe franque (VIe-IXe siècles), 1, Fondements matériels, échanges et lien social, Paris, Belin, 2003, 381 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lire en ligne

Voir aussi[modifier | modifier le code]