Polypodium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le genre végétal Polypodium. Pour l'article concernant le genre animal, voir Polypodium (animal).

Le genre Polypodium regroupe des fougères de la famille des Polypodiaceae, comprenant environ 500 espèces réparties en 40 genres[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom scientifique Polypodium vient du grec polus (« nombreux »), et podion (« petit pied »), en référence au rhizome des espèces de ce genre comportant de nombreuses racines[2] ou de nombreux appendices laissés à la chute des frondes[3].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les fougères de ce genre ont un long rhizome rampant recouvert d'écailles. La partie aérienne est constituée de frondes de 10 à 80 cm à long pétiole. Les frondes stériles et fertiles ont le même aspect : pennatiséquées à unipennées aux pinnules rattachées au rachis sur toute leur largeur (base adnée). Lors de la sopulation, les frondes fertiles portent de larges sores roses sans indusie[4].

Les espèces de Polypodium sont généralement terrestres mais occasionnellement elles peuvent être épiphytes ou épilithes. Elles font partie des rares espèces épiphytes rencontrées en France.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Il était sous forme concassée le premier constituant du catholicum simple et du diaprun solutif (racines de polypode de chêne) de la pharmacopée maritime occidentale au XVIIIe siècle [5].

Plusieurs cultivars comme Polypodium 'Green Wave' sont couramment utilisés comme plantes ornementales.

Principales espèces[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gil Nelson, The Ferns of Florida: A Reference and Field Guide, Pineapple Press Inc, (lire en ligne), p. 116.
  2. Jean-Claude Rameau, Dominique Mansion, Gérard Dumé, Flore forestière française. Plaines et collines, Forêt privée française, (lire en ligne), p. 215.
  3. (en) Boughton Cobb, Elizabeth Farnsworth, Cheryl Lowe, A Field Guide to Ferns and Their Related Families, Houghton Mifflin Harcourt, (lire en ligne), p. 192.
  4. Gil Nelson, op. cit., p. 117
  5. Yannick Romieux, De la hune au mortier, Éditions ACL, Nantes, 1986.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]