Polype festonné

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les polypes festonnés (ou lésions festonnées) du tube digestif forment une classe de polype digestif, de localisation colorectale[1],[2],[3]. Les polypes festonnés seraient impliqués dans une voie particulière de cancérogenèse colique, la « voie des polypes festonnés »[4].

Ils sont définis morphologiquement comme des tumeurs épithéliales glandulaires polypoïdes sessiles, ou parfois planes, composées de glandes, ou « cryptes », ayant une architecture festonnée ou dentelée, avec aspect en festons ou « en dents de scie » créé par les indentations de l’épithélium bordant les cryptes. Ces lésions sont décrites dans la très grande majorité des cas dans le côlon et le rectum mais d’autres localisations digestives ont été décrites.

Types[modifier | modifier le code]

Des concepts annexes sont associés à cet aspect morphologique: la polypose festonnée et l'adénocarcinome festonné.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Rosty C, Hewett DG, Brown IS, Leggett BA, Whitehall VL, « Serrated polyps of the large intestine: current understanding of diagnosis, pathogenesis, and clinical management », J Gastroenterol, vol. 48, no 3,‎ , p. 287-302 (PMID 23208018, PMCID PMC3698429, DOI 10.1007/s00535-012-0720-y, lire en ligne [html], consulté le 16 mai 2014) modifier
  2. (en) Harvey NT, Ruszkiewicz A, « Serrated neoplasia of the colorectum », World J Gastroenterol, vol. 13, no 28,‎ , p. 3792-8. (PMID 17657832, lire en ligne [html], consulté le 16 mai 2014) modifier
  3. Buecher B, Bezieau S, Dufilhol C, Cauchin E, Heymann MF, Mosnier JF, « Les polypes festonnés colorectaux : une entité revisitée [Emerging concepts in colorectal serrated polyps] », Gastroenterol Clin Biol, vol. 31, no 1,‎ , p. 39-54 (PMID 17273130, lire en ligne [html], consulté le 16 mai 2014) modifier
  4. (en) Yamane L, Scapulatempo-Neto C, Reis RM, Guimarães DP, « Serrated pathway in colorectal carcinogenesis », World J Gastroenterol, vol. 20, no 10,‎ , p. 2634-40. (PMID 24627599, PMCID PMC3949272, DOI 10.3748/wjg.v20.i10.2634, lire en ligne [html], consulté le 16 mai 2014) modifier

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]