Polygraphie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le mot polygraphie désigne la présence conjointe ou successive de deux ou plusieurs graphies, une graphie étant ici un texte ou une graphie musicale ou une graphie chorégraphique, etc. Par exemple, un ouvrage donnant la mélodie, l'accompagnement et les paroles de standards de jazz est dit polygraphie - in article Real Book (jazz).

Steganographie[modifier | modifier le code]

Johannes Trithemius a donné en 1462 le titre de Polygraphie à un ouvrage de steganographie. Il y a un texte "apparent" et, à l'intérieur de celui-ci, organisé selon un code, un autre texte.

Musique[modifier | modifier le code]

Jean-Étienne Marie donne en 1957 le titre de Polygraphie à une pièce de musique.

Coprésence de deux arts[modifier | modifier le code]

Par exemple, lorsque Vincent Labaume articule un texte et une chorégraphie on parle de polygraphie.

Coprésence de plusieurs regards sur un même objet de recherche[modifier | modifier le code]

En 1995 Lüsebrink et Strugnell emploient le mot polygraphie dans le titre de l'ouvrage Histoire des deux Indes.

Dans l'article Henri Lefebvre on trouve "polygraphie par Léonie Sturge-Moore".

Coprésence de deux manières d'écrire[modifier | modifier le code]

Dans l'article Cadex Éditions il est fait référence à l’""acide polygraphie de René Pons".

Coprésence de chapitres dont les référentiels viennent de plusieurs disciplines[modifier | modifier le code]

Par exemple une thèse de doctorat multiréférentielle comporte:

Références[modifier | modifier le code]

  • Bazin, J. (2000) « L'anthropologie en question : altérité ou différence ? », Conférence du 5 avril 2000 CNAM
  • Bois, Ch, « Réseaux & pratiques collaboratives : vers une épistémographie de la construction des savoirs en ligne. », Thèse de Doctorat en SIC, Université du Sud Toulon-Var, décembre 2005.
  • Debray, R. (1991) Cours de médiologie générale, Bibliothèque des Idées, Paris, Gallimard, 395 pages.
  • Fuller, R. B. (1975) Synergetics Explorations in the Geometry of Thinking in collaboration with E. J. Applewhite Macmillan Publishing Co. Inc.
  • Jeanneret, Y. (2002) « L'objet technique en procès d'écriture. La scène impossible de la science appliquée », Alliage 50-51

[1]

  • Lefebvre H. (1970) Architecture et sciences sociales, séminaire à Port Grimaud, Groupe de Sociologie urbaine de Paris X-Nanterre, polygraphie par Léonie Sturge-Moore.
  • Lüsebrink H.J. et Strugnell A. (1995)L'Histoire des deux Indes : réécriture et polygraphie, Oxford, Voltaire Foundation