Polyextrêmophile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Quelques polyextrémophiles connus[modifier | modifier le code]

  • La bactérie Deinococcus radiodurans, l'une des premières à avoir été identifiée est la plus célèbre ; remarquablement radiorésistante, elle survit également aux rayons ultraviolets, à la dessiccation – xérophile –, à la famine, au froid – psychrophile –, à l'acide – acidophile –, etc.
  • Kineococcus radiotolerans, découvert récemment est encore plus extraordinaire que D. radiodurans, en plus de sa radiorésistance, il est capable de survivre en présence de substances chimiques très toxiques.
  • Bacillus infernus – le bacille infernal – fut identifié en tant que premier membre anaérobie du genre Bacillus en 1995. On le retrouva à des profondeurs de –3 200 m sous la terre et –11 000 m sous la mer. Il est donc piézophile, thermophile (60 °C), halophile (concentration de NaCl 0.6 M) et également légèrement alcalophile (pH 7.8 ; Boone et al., 1995).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]