Polydore Hochart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hochart.
Polydore Hochart
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Polydore Hochart (1831-1916) est un armateur et un écrivain français s’intéressant aux études littéraires, religieuses et historiques[1].

Cet agrégé de l'enseignement secondaire[2][Information douteuse] [?] a écrit des livres, généralement sous le pseudonyme de H. Dacbert. Il a notamment remis en cause l’authenticité des Annales et des Histoires de Tacite.

Selon Polydore Hochart, ces deux œuvres de Tacite seraient des faux. Elles auraient été écrites par Le Pogge, humaniste italien du XVe siècle, remaniant le fil des événements en faveur des chrétiens, particulièrement dans le cadre des persécutions des Chrétiens sous l'Empire romain. Cette hypothèse ne fait que reprendre celle émise quelques années plus tôt, en 1878, par John Wilson Ross[3] dans un livre intitulé Tacitus and Bracciolini: The annals forged in the XVth century[4]. Polydore Hochart a aussi contesté l'authenticité des Lettres de Pline le Jeune à Trajan concernant les chrétiens de Bithynie, en trouvant un peu plus d'écho[5].

Cependant aujourd’hui les historiens rejettent les thèses soutenues par Hochart, tant sur Tacite que sur Pline le Jeune[6]. Elles relèvent selon eux de la méthode hypercritique[7].

Ouvrages principaux[modifier | modifier le code]

  • Observations sur les classes d'adultes, présentées au comité d'administration de la Société philomathique, Bordeaux, impr. Gounouilhou, 1864.
  • Sénèque et la mort d'Agrippine, étude historique, Leyde, E. J. Brill, 1884.
  • Étude sur la signification de quelques mots du Nouveau Testament, Leyde, 1884.
  • « Persécution des chrétiens sous Néron » in Annales de la Faculté des lettres de Bordeaux, 1884, 2e fascicule, p. 44-167. Article consultable ici sur Gallica, ou sur ce site.
  • Études au sujet de la persécution des chrétiens sous Néron, Paris, E. Leroux, 1885.
  • Études sur la vie de Sénèque, Paris, E. Leroux, 1885.
  • Études d'histoire religieuse, Bordeaux, impr. Gounouilhou, 1884.
  • De l'Authenticité des Annales et des Histoires de Tacite. Ouvrage accompagné de 5 pages des manuscrits de Florence et de 68 lettres de Poggio Bracciolini, Paris, E. Thorin, 1890.
  • Nouvelles considérations au sujet des Annales et des Histoires de Tacite, Paris, Thorin et fils, 1894.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. cet article de la Revue d'histoire des sciences et de leur applications, p. 90-91.
  2. Cf. Henri Irénée Marrou, De la connaissance historique, Paris, Éd. du Seuil, coll. Points Histoire, 1975. p. 130-139, extrait disponible ici.
  3. https://en.wikisource.org/wiki/Ross,_John_Wilson_(DNB00)
  4. John Wilson Ross, Tacitus and Bracciolini: The annals forged in the XVth century, Londres, Disprose and Bateman, 1878. Consultable en intégralité ici
  5. M. Durry, éd. de Pline le Jeune, Lettres (Livre X) ,coll. « Budé », 1947, p. 70.
  6. "Cette hypothèse a rencontré la plus totale indifférence, manuels ou bibliographies ne la mentionnent même pas" : Henri Irénée Marrou, De la connaissance historique, Paris, Éd. du Seuil, coll. Points Histoire, 1975. p. 130-139, citation disponible ici
  7. Henri Irénée Marrou, De la connaissance historique, Paris, Éd. du Seuil, coll. Points Histoire, 1975. p. 130-139, extrait disponible ici

Articles liés[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]