Polleniinae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Polleniinae forment une sous-famille de diptères brachycères calyptères de la famille des Calliphoridae ayant l'aspect de mouches dont les couleurs ternes se démarquent du reste des espèces de la famille des Calliphoridae qui présentent plus généralement des reflets métalliques[1]. Ce taxon est encore instable et la taxinomie des Polleniinae diffère selon les auteurs.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les représentants de cette sous-famille on l'aspect de mouches de couleurs ternes et le thorax couvert d'un tomentum (une pruinosité ou la totalité de poils courts et touffus qui couvre les organes) cendré jusqu'au brun et d'une pilosité supplémentaire jaune-dorée. La tribu Melanodexiini fait exception, parce qu'elle n'a pas cette pilosité jaune. Leur abdomen est de forme ovale ou un peu aplati, plus ou moins luisant et dépourvu de forts macrochètes[réf. nécessaire].

Les adultes se nourrissent de matières organiques en décomposition (saprophages), de fleurs (floricoles) et occasionnellement des excréments des autres animaux (coprophages). Les larves sont connues comme parasites de vers de terre[2].

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Encore très discutée, la classification des Polleniinae est variable selon les sources. Par exemple Catalogue of Life les considère comme un simple genre de la famille des Calliphoridae[3], NCBI en fait une sous-famille avec un seul genre, le genre Pollenia[4], tandis que la majorité des auteurs-chercheurs contemporains subdivisent cette sous-famille en plusieurs tribus.

Ainsi, les auteurs qui considèrent le groupe comme un genre sont : Senior-White, Aubertin & Smart (1940), Hennig (1941). Les auteurs qui considèrent que les Polleniines comme une tribu sont : Séguy (1928, 1935), Townsend (1935), Hennig (1952), Grunin (1969), Kurahashi (1989). Ceux qui les considèrent une sous-famille, comme suite de leurs profondes recherches de taxonomie microscopique, sont : Enderlein (1936), Hall (1948, 1965), Peris (1952), Van Emden (1956), Fan (1965, 1997), Lehrer (1970, 1972), Schumann (1986), Rognes (1985, 1991).

En plus, dans un recent travail, Peris & Gonzales-Mora (2004)[1] ont considerent que la sous-famille Polleniinae du monde contient les genres : Nepenthomyia Kurahashi & Beaver 1979, Pollenia R.D. 1830, Xanthotrixus Aldrich 1930, Dexopollenia Townsend 1917, Nesodexia Villeneuve 1911, Morinia R.D. 1830, Melanodexia Williston 1893 et Sepimentum Hutton 1901. [2]

Liste des genres d'après NCBI[modifier | modifier le code]

Selon NCBI (2 mai 2010)[5] :

Liste de genres et d'espèces des régions paléarctique et néarctique[modifier | modifier le code]

Selon les études des grands spécialistes du monde (Hall, Séguy, Zumpt, Peris, Schumann, Grunin, Fan, Lehrer), qui se basent notamment sur la morphologie des structures génitales mâles)[3].

  • Tribu Polleniini
    • genre Pollenia Robineau Desvoidy, 1830
  1. Pollenia bentalia Lehrer, 2007
  2. Pollenia dasypoda Portschinsky, 1881
  3. Pollenia intermedia Macquart, 1835
  4. Pollenia rudis (Fabricius, 1786)
  5. Pollenia varia (Meigen, 1826)
  1. Nitellia atramentaria (Meigen, 1826)
  2. Nitellia bicolor (Robineau Desvoidy, 1830)
  3. Nitellia bisulca (Pandellé, 1896)
  4. Nitellia bulgarica (Jacentkovsky, 1936)
  5. Nitellia guernica Lehrer, 2007
  6. Nitellia hermoniella Lehrer, 2007
  7. Nitellia leclercqiana Lehrer, 1978
  8. Nitellia mediterranea Grunin, 1966
  9. Nitellia norvegiana Lehrer, 2007
  10. Nitellia ospedaliana Lehrer, 2007
  11. Nitellia pallida (Rohdendorf, 1926)
  12. Nitellia solitaria (Grunin, 1970)
  13. Nitellia vera (Jacentkovsky, 1936)
  14. Nitellia vespillo (Fabricius, 1794)
    • genre Morinia Robineau Desvoidy, 1830
  1. Morinia melanoptera (Fallen, 1817)
  1. Melanodexia caliphornica Hall, 1948
  2. Melanodexia glabricula (Bigot, 1887)
  3. Melanodexia satanica Shannon, 1926

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Whitworth Terry L. 2006. Keys to the genera and species of blow flies (Diptera: Calliphordae) of America north of Mexico. Proceedings Entomological Society of Washington 108(3): pp.689-725
  2. (en) David G. Hall, The Blowflies of North America, Thomas Say Foundation,‎ 1948, 477 p., p. 340
  3. Référence Catalogue of Life : Polleniinae (en)
  4. Référence NCBI : Polleniinae (en)
  5. NCBI, consulté le 2 mai 2010

6. ION - Index to organism names [6]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Autres liens externes :

  • HALL, D.G., 1948, The blowflies of North America, Thomas Say Found.
  • LEHRER, A.Z., 1972, Diptera, Familia Calliphoridae. Dans: Fauna Rep. Soc. România, Insecta, vol. XI, fasc. 12., 245 p.
  • LEHRER, A.Z., 2007, Analyse des fausses et inconséquentes conceptions taxonomiques sur les genitalia mâles des Sarcophagidae et Calliphoridae (Diptera). - Fragmenta Dipterologica, 7:1-13[7].
  • LEHRER, A.Z., 2007, Variabilité de Pollenia rudis (Fabricius) et ses nouvelles synonymes (Diptera, Calliphoridae). - Fragmenta Dipterologica, 7:13-18[8].
  • LEHRER, A.Z., 2011, Recueil de Calliphoridae décrits ou revus (Insecta, Diptera). Entomologica, Bari, 43:3-275.
  • PERIS, S.V. & Dolores GONZALES-MORA, 2004, Clave de identificacion para los generos de Calliphoridae dei Mundo. Subfamilias con vena remigium desnuda y creacion de una nueva subfamilia. - Bol. R. Soc. Esp. Hist. Nat. (Soc. Biol.), 99(1-4)115-144[9].