Politique économique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La politique économique est l'ensemble des interventions des administrations publiques (dont l’État, la banque centrale, et les collectivités territoriales) sur l’activité économique pour atteindre des objectifs (croissance, plein-emploi, justice sociale). Ces objectifs permettent de corriger les déséquilibres (inflation, chômage, déficit des finances publiques, excès de création monétaire).

Les économistes distinguent les politiques économiques conjoncturelles qui visent à orienter l'activité économique à court terme (moins de 5 ans) et les politiques économiques structurelles qui viennent à modifier le fonctionnement de l'économie sur le moyen ou long terme (plus de 5 ans).

Histoire[modifier | modifier le code]

On situe généralement dans les années 1930 et 1940 le développement des politiques économiques, « susceptibles d’affecter un ordre économique qui avait surtout été jusque-là pensé comme naturellement équilibré »[1].

Objectifs[modifier | modifier le code]

La politique économique peut avoir plusieurs fonction. Elle peut permettre d'améliorer l'allocation des ressources pour améliorer l'efficacité du fonctionnement de l'économie. Elle peut avoir une fonction de stabilisation pour revenir à une situation d'équilibre ou elle peut avoir une fonction de redistribution[2].

Politique de l'emploi[modifier | modifier le code]

Article détaillé : politiques de l'emploi.

Politique industrielle[modifier | modifier le code]

Article détaillé : politique industrielle.

Le rôle des États est essentiel dans le soutien à l'innovation et aux PME-PMI (cf. : Oséo en France, la SBA aux États-Unis, le MITI au Japon...)[3]... Il l'est également à l'exportation des grandes entreprises. Ce type de politique est apparu aux États-Unis dès la fin des années 1980, avec l'Advocacy center. Les États s'appuient dans ce cas sur leur réseau diplomatique, et sur des compétences spécifiques. En France, par exemple, il existe des postes d'expansion économique.

Enfin, la plupart des grands pays développés ont mis en place des politiques visant à développer des pôles de compétitivité sur les territoires, sur le modèle des clusters américains, dont l'archétype est la Silicon Valley (voir ICT Cluster Silicon Valley).

Politique commerciale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Politique commerciale.

Politique fiscale[modifier | modifier le code]

Le prélèvement des impôts constitue la source majeure d'alimentation du budget pour la plupart des états. La nature de l'impôt ainsi que son taux sont au coeur de la politique fiscale des pays.Cette politique peut modifier la situation globale d'une économie via notamment l'impact sur la consommation des ménages, l'investissement des entreprises ainsi que le drainage des IDE.

Instruments[modifier | modifier le code]

La politique monétaire consiste en particulier dans la fixation des taux directeurs (elle permet de lutter contre l'inflation et de régulariser la valeur des devises sur le marché des changes), la politique budgétaire concerne la répartition des prélèvements obligatoires (droits de douane, taxes) et leurs affectations : subventions, etc.

Le développement de normes de qualité peut avoir une influence déterminante sur les marchés, à partir du moment où une norme s'impose à la communauté internationale, comme on l'a vu avec l'interdiction d'accès du Concorde aux États-Unis. D'autres exemples sont fournis par les langages informatiques, les systèmes d'exploitation des ordinateurs, les normes de sécurité des systèmes d'information...

De même, le rôle des États est souvent essentiel dans la définition des droits de propriété, notamment de propriété intellectuelle, et de l'extension du respect de ces droits. Des réflexions sont en cours depuis les années 1990 sur les règles de comptabilisation du capital immatériel.

Institutions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric Lebaron, « La croyance économique dans le champ politique français », Regards croisés sur l'économie, vol. 1, no 18,‎ (lire en ligne)
  2. Cours de Jean Pisani-Ferry, Chapitre 1, http://pisani-ferry.typepad.com/files/chapter-1-concepts.pdf
  3. http://www.laviedesidees.fr/De-l-innovation-japonaise.html

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]