Polissoir des Sept coups d'épée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Polissoir des Sept coups d'épée
Image illustrative de l'article Polissoir des Sept coups d'épée
Vue générale du polissoir
Présentation
Type polissoir
Période Néolithique
Faciès culturel Mégalithisme
Protection Logo monument historique Classé MH (1928)
Caractéristiques
Matériaux Grès
Géographie
Coordonnées 48° 21′ 36″ nord, 2° 23′ 19″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Essonne
Commune Buno-Bonnevaux

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Polissoir des Sept coups d'épée

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Polissoir des Sept coups d'épée

Géolocalisation sur la carte : Essonne

(Voir situation sur carte : Essonne)
Polissoir des Sept coups d'épée

Le polissoir des Sept coups d'épée (ou, plus explicitement, polissoir des Sept coups d'épée de Roland) est situé à Buno-Bonnevaux, dans le département français de l'Essonne.

Protection[modifier | modifier le code]

Le polissoir a été découvert en 1907, à environ 40 m au nord du Polissoir de Grimery[1], il a été déplacé près de l'église par la suite. Il est classé comme monument historique depuis 1928[2].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le polissoir des Sept coups d'épée est un bloc de grès de forme quasi-cubique, aux arêtes profondément arrondies, d'environ 0,80 m de côté[1]. Il comporte huit rainures parallèles, dont deux avec une arrête de fond, et une cuvette polie d'une profondeur de 5 cm[1].

La pierre a fait l'objet d'un débitage partiel : deux rainures et la cuvette de polissage sont en partie tronquées. Des traces d'enlèvement sont aussi visibles sur la partie centrale des rainures. Après déplacement, la pierre a été posée dans une position incompatible avec son utilisation[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Alain Bénard, Les mégalithes de l'Essonne, Paris, Société historique et archéologique de l'Essonne et du Hurepoix, , 120 p. (ISSN 1157-0261), p. 33-34 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens internes[modifier | modifier le code]