Police nationale (Côte d'Ivoire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres articles nationaux ou selon les autres juridictions, voir Police nationale.
Police nationale
Image illustrative de l'article Police nationale (Côte d'Ivoire)

Création 1961 (intègre la Préfecture de Police en 1966)
Type Administration
Siège Drapeau : Côte d'Ivoire Abidjan
Budget 9,275 milliard d'€ (2012)
Effectifs 143 659 employés (1er février 2010)
Ministre M.Hamed Bakayoko
Personnes clés Directeur général de la Police nationale (Bredou M'bia)
Préfet de police (Kouadio Kouakou Benoît)
Affiliation Ministère de l'Intérieur

En Côte d'Ivoire, la Police Nationale est un corps de police d'État qui est rattachée au ministère de l'Intérieur, basé sur le modèle français. Les policiers sont des fonctionnaires publics ivoiriens.

Le numéro d'urgence de la police nationale est le 170.

Fondement[modifier | modifier le code]

L'institution de la force publique est un élément fondamental de l'ossature de l'administration centrale du ministère de l'Intérieur.

La police nationale est placée sous l'autorité d'un directeur général de la police nationale nommé en Conseil des Ministres. Il est aidé de trois directeurs généraux adjoints, d’un chef de cabinet, d’un chargé de mission, de quatre chargés d’études et d’un porte-parole. Le chef de cabinet, le chargé de mission et le porte-parole ont le rang de sous-directeur.

En Côte d'Ivoire, la force publique est constituée de la police nationale, de la gendarmerie nationale et des polices municipales.

Missions[modifier | modifier le code]

Mission : « La police nationale concourt, sur l'ensemble du territoire, à la garantie des libertés et à la défense des Institutions de la République, au maintien de la paix et de l'ordre public et à la protection des personnes et des biens. »

La police est une force nécessaire permettant d’assurer le respect des lois et de :

  • Protéger les personnes et les biens
  • Lutter contre les violences urbaines, la délinquance et l'insécurité routière ;
  • Contrôler l’immigration irrégulière et lutter contre l'emploi des clandestins ;
  • Lutter contre la drogue, la criminalité et la grande délinquance économique et financière ;
  • Constater les infractions, rechercher, arrêter les auteurs et les mettre à la disposition de la justice ;
  • Protéger le pays contre le terrorisme et les atteintes aux intérêts fondamentaux de la Nation ;
  • Maintenir l’ordre public.

Organisation de la police nationale[modifier | modifier le code]

Armes[modifier | modifier le code]

Les fonctionnaires de la police nationale ne sont pas armes seul les FRCI sont armes

  • la police nationale font des contrôles de papiers ils ont le même rôle que la police municipale

Équipement[modifier | modifier le code]

Les fonctionnaires de la police nationale ont à leur disposition :

  • Matraque ;
  • Paires de menottes ;
  • Gilet pare-balles ;
  • lance-grenades ;
  • Casque de maintien de l'ordre (en cas de violences urbaines et plus régulièrement pour la BAE, compagnies de sécurisation comme les CRS et autres unités de maintien de l'ordre) ;
  • bouclier de maintien de l'ordre ;
  • Casque balistique (uniquement pour des forces d'élite comme le CCDO, la BAE, la CRS 1 et 2, la FRAP ou l'UIGN).
  • on ajoute à cela plusieurs véhicules d'intervention et deux hélicoptères dont le premier a été livré le 23 décembre 2014 et le second est encore en construction en Belgique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]