Police fédérale (Brésil)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Police fédérale.
L'insigne de la police fédérale brésilienne et l'une de ses trois arme de service : un Glock 17 en 9 mm.

La police fédérale brésilienne s'occupe des crimes et des domaines ne relevant pas des domaines des polices civile et militaire et constitue la seule force de police du District fédéral. Elle comprend 8 000 hommes[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La PF est né comme police du district de Rio de Janeiro en 1808. Elle obtint ses compétences nationales en 1944 et connut de multiples réformes notamment en 1946 et 1977. En 1960, elle installa son quartier général à Brasilia.

Maillage territorial du Brésil[modifier | modifier le code]

La police fédéral brésilienne a divisé sa juridiction nationale en cinq départements :

Missions[modifier | modifier le code]

La PFB, en plus de maintenir l'ordre à Brasilia, doit lutter :

Ainsi, il contrôle le commerce d'armes et la détention d'armes par les citoyens au Brésil.

De plus, elle gère aussi le fichier national des empreintes digitales et génétique et assiste les autres polices brésiliennes à leur demande.

Elle assure enfin les relations entre la police brésilienne et les polices étrangères.

Moyens[modifier | modifier le code]

À sa sortir de l'École nationale de police, chaque nouveau policier fédéral perçoit un Glock 17, un Glock 19 ou un Glock 26 selon ses préférences.

Des armes d'épaules diverses incluant des Colt M4, HK G36K, HK MP5, HK416, HK417, HK MSG90, SIG-550 et Blaser R93 Tactical sont utilisées en cas de situation critique. Récemment furent acquises des mitrailleuses H&K MG4 par la police fédérale brésilienne.

De plus, ses membres roulent dans les véhicules sérigraphiés suivants :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacky Picard, Le Brésil de Lula : Les défis d'un socialisme démocratique à la périphérie du capitalisme, Paris, Éditions Karthala, , 344 p. (ISBN 2-84586-410-8, lire en ligne), p293-294

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :