Polarium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Polarium
Image illustrative de l'article Polarium

Éditeur Nintendo
Développeur Mitchell Corporation

Date de sortie
JPN : 2 décembre 2004
EUR : 11 mars 2005
AN : 18 avril 2005
Genre Jeu de puzzle
Mode de jeu Multijoueur
Plate-forme Nintendo DS, Gaem Boy Advance
Média Cartouche

Évaluation CERO : Free ?
ESRB : E ?
PEGI : 3+ ?
USK : 0 ?

Polarium (直感ヒトフデ, Chokkan HitoFude?) est un jeu vidéo de puzzle édité par Nintendo et développé par Mitchell Corporation sorti en 2004 au Japon et en 2005 en Amérique du Nord et en Europe. Une adaptation pour Game Boy Advance voit le jour l'année suivante.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le principe du jeu consiste à faire disparaître sur un quadrillage des cases de couleur noires ou blanches en formant des lignes horizontales. Il faut, pour y arriver, changer la couleur des blocs en les retournant à l'aide de l'écran tactile de la console. Polarium propose plusieurs modes de jeux, tels que défi, puzzles et duel[1].

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse numérique
Média Note
Gamekult (FR) 7/10[2]
GameSpot (US) 6,9/10[3]
IGN (US) 7,8/10[4]
Jeuxvideo.com (FR) 14/20[1]

Polarium Advance[modifier | modifier le code]

Une version Game Boy Advance de Polarium, appelée Polarium Advance, est commercialisée au Japon en , en Europe en et aux États-Unis en . Toujours édité par Nintendo au Japon et en Europe, le jeu a été édité par Atlus aux États-Unis. Le jeu contient quatre fois plus de puzzles que dans la version originale. Le mode Challenge a été supprimé, plusieurs thèmes sont disponibles pour changer la couleur et l'aspect des blocs, et quelques modifications mineures ont été apportées au gameplay.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Killy, « Test : Polarium », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 4 novembre 2019)
  2. Trunks, « Polarium, de la matière grise sur DS », sur Gamekult, (consulté le 4 novembre 2019)
  3. (en) Jeff Gerstmann, « Polarium Review », sur GameSpot, (consulté le 4 novembre 2019)
  4. (en) Craig Harris, « Polarium », sur IGN, (consulté le 4 novembre 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]