Poivre blanc de Penja

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le poivre blanc de Penja est une variété de poivre du Cameroun.

Histoire[modifier | modifier le code]

La culture du poivre a été introduite au Cameroun par Antoine Decré, planteur de bananes à Penja, qui a décidé d'implanter dans cette zone, reconnue pour son terroir volcanique, quelques lianes de Piper nigrum provenant d'Inde. La première exportation, un sac de 40 kg de poivre blanc, a eu lieu en .

Très peu de plantations de bananes consacrent une partie de leurs terres à cette nouvelle culture. La culture du poivre reste confidentielle (et non industrielle) et très peu vouée à l'exportation (quelques tonnes par an maximum).

L'aventure continue[Quand ?] avec l'implication de Paul Breton, Pierre Aubriet, Erwann de Kerros puis Dick Scott. Aujourd'hui la culture se développe et offre à de nombreux petits planteurs la possibilité de cultiver ce roi des épices, culture exigeante, délicate et de longue haleine.

En 2013, le poivre de Penja a obtenu la première Indication géographique protégée africaine[1]. Véritable consécration pour ce poivre si apprécié[2] par les chefs[3] et les fins gourmets[4].

Botanique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Piper (genre).

Il appartient à l'espèce Piper nigrum (famille des Pipéracées) qui se décline en poivres vert, noir, blanc ou gris selon le stade de maturité à la récolte et les procédés de transformation.

Le genre Piper comprend également d'autres espèces qui offrent des poivres riches en arômes comme le poivre sauvage de Madagascar « voatsiperifery » de l'espèce Piper borbonense.

En revanche le poivre rose, ou baies roses (Schinus molle), n'est pas un poivre mais appartient à la famille des Anacardiacées tout comme la mangue, la noix de cajou ou la pistache.

Transformation[modifier | modifier le code]

Le poivre de Penja est récolté lorsqu'il est rouge. Il est mis à fermenter dans des tonneaux remplis d'eau. Les enveloppes rouges des fruits se détachent et s'accumulent à la surface, emportées lors de l'ascension du gaz carbonique. En fin de fermentation, les fruits sans peau devenus blancs sont égouttés et mis à sécher.

Saveurs et accords[modifier | modifier le code]

Le poivre blanc de Penja est long en bouche et très légèrement piquant. Il est doux et raffiné.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Investir au Cameroun Télécom, Banque, Energie, Com, Média, Droit, Assurances, Gestion publique, Tourisme, Economie, « Cameroun : la production du poivre de Penja a atteint 300 tonnes en 2015 - Investir au Cameroun: l'actualités quotidienne sectorielle de l'économie camerounaise - telecom agro mines gestion publique », sur Investir au Cameroun: l'actualités quotidienne sectorielle de l'économie camerounaise - telecom agro mines gestion publique (consulté le 28 mars 2016)
  2. « Cameroun : le poivre de Penja, produit du terroir aux arômes « magiques » », Le Monde.fr, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  3. « Au Cameroun, le meilleur poivre du monde triple son prix en 18 mois », sur Figaro Tv (consulté le 28 mars 2016)
  4. (fr) « Cameroun : le poivre de Penja assaisonne les plats du monde entier - JeuneAfrique.com », sur JeuneAfrique.com (consulté le 28 mars 2016)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]