Poisk (station spatiale internationale)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poisk.
Description de cette image, également commentée ci-après

Poisk amarré la station spatiale.

Données générales
Station spatiale Station spatiale internationale
Agence spatiale Drapeau de la Russie Roscosmos
Constructeur Drapeau de la Russie RKK Energia
Segment Russe
Rôle principal Amarrage, sas, expériences scientifiques
Lancement 10 novembre 2009
Lanceur Soyouz
Caractéristiques techniques
Masse 3,8 tonnes
Volume pressurisé 14,8 m3
Volume habitable 10,7 m3
Longueur 4,91 m.
Diamètre 2,55 m.
Écoutille(s) (disponible) 2 (1)
Type écoutille système d'amarrage sonde-cône
Équipements
Sas 2 de 1 mètre de diamètre
Port amarrage vaisseau oui
Autres équipements Bras télé-manipulé Strela, support expériences externes
Amarré à
Zvezda Support vie, dortoir

Poisk (russe : По́иск; en français Cherche) ou MRM2 est un module russe de la station spatiale internationale de petite taille qui dispose d'un port d'amarrage pour les vaisseaux spatiaux et dispose d'un sas pour les sorties extra-véhiculaires. Il est entré en service en . Poisk permet également de réaliser des expériences scientifiques à l'intérieur et à l'extérieur du module. C'est le premier module russe ajouté à la station spatiale depuis 2001. Outre sa fonction principale, il est conçu pour permettre des sorties extravéhiculaires[1]

Poisk est également connu sous l'appellation « Mini module de recherche 2 » (Mini-Research Module 2 (MRM 2) et Малый исследовательский модуль 2, ou МИМ 2). Il était appelé initialement module d'accostage 2 (Stykovochniy Otsek 2 (SO-2)). Le changement de nom a pour origine l'ajout de supports extérieurs pour installer des expériences scientifiques.

Mise en place en 2009[modifier | modifier le code]

Le module Poisk s'approche de la station spatiale pour s'y amarrer.

Le module Poisk a été lancé le 10 novembre 2009 par une fusée Soyouz-U[2],[3] accouplé à un vaisseau Progress modifié (le Progress M-MIM2) depuis la base de Baïkonour au Kazakhstan. Selon la NASA Poisk transportait environ 800 kg de fret pour la station spatiale dont des combinaisons spatiales Orlan neuves, de l'équipement pour les installations de support de vie de la station spatiale, des fournitures médicales et des produits d'hygiène. Le 12 novembre Poisk réalise un rendez-vous automatique avec la station spatiale à l'aide de son radar Kours et s'amarre au port situé au zénith du module ZvezdaC[4].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Position de Poisk (cf MRM-2) sur la partie russe de la station spatiale.

Poisk a été construit par RKK Energia qui est par ailleurs l'entreprise qui supervise la construction et l'utilisation opérationnelle de la partie russe de la station spatiale internationale[5],[6].

Poisk est un module de petite taille (4 sur 2,55 mètres) disposant d'une écoutille permettant d'accueillir un vaisseau Soyouz ou Progress et de deux ouvertures latérales de plus grande taille (1 mètre de diamètre) pour les sorties extra-véhiculaires. Il devrait être également utilisé comme lieu de stockage. Il comporte des supports externes pour des expériences scientifiques fournies par l'Académie des sciences de Russie avec des interfaces électriques et informatiques.

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Docking Compartment-1 and 2 » (consulté le 26 mars 2009)
  2. « S.P.Korolev RSC Energia, Korolev, Moscow region », Energia, RSC Energia,‎ (lire en ligne)
  3. Stephen Clark, « Poisk launches to add new room for space station », spaceflightnow.com, (consulté le 11 novembre 2009)
  4. New Russian module docks to station
  5. (en) « International Space Station », RSC Energia, 16-17 juin 2009
  6. NASA, « New Russian Module "Poisk" On Its Way to Station » (consulté le 11 novembre 2009)

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]