Point Nemo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nemo.

Point rouge au milieu de la mer bleue, quelques terres émergées en vert apparaissent sur les bords du cercle.
Projection orthographique de la Terre, centrée sur le pôle maritime d'inaccessibilité, dans l’océan Pacifique.

Le point Nemo (d'après le capitaine Nemo, héros de Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne[1], du latin nemo, personne) est le pôle maritime d'inaccessibilité[1], c'est-à-dire le point de l'océan le plus éloigné de toute terre émergée.

Le nom de « point Nemo » est également utilisé, notamment par la Presse internationale pour désigner une vaste zone du Pacifique Sud, située au large des côtes chiliennes et utilisé comme vaste cimetière de matériel astronautique pour accueillir les restes de « vaisseaux spatiaux obsolètes encore contrôlables »[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Motu Nui (Île de Pâques)
Les deux îlots Motu Iti et Motu Nui sont parmi les terres les plus proches du point Nemo

Ce point est situé dans l'océan Pacifique sud, par 48° 52′ S, 123° 23′ O[1]. Les terres émergées les plus proches sont :

Sachant que la station spatiale internationale est en orbite entre 330 et 410 km au-dessus de la surface du globe (distance nettement inférieure à celle entre le point Nemo et la première terre habitée) et sachant que peu de routes maritimes passent par ce secteur du Pacifique, les humains les plus proches du pôle maritime d'inaccessibilité sont probablement les occupants de la station spatiale internationale[3]. À la surface de la planète, les navigateurs du Vendée Globe se rapprochent aussi du point Nemo[4].

Ce point est également utilisé comme « décharge spatiale » en raison de son éloignement de tout lieu habité. Ce cimetière aurait déjà accueilli 250 à 300 engins spatiaux en fin de vie, dont la station spatiale soviétique Mir (120 tonnes), ainsi que les restes de a station spatiale chinoise Tiangong-1[5],[6].

Utilisation dans l'art et la littérature[modifier | modifier le code]

Le point Nemo est relativement proche de la ville fictive de R'lyeh imaginée par H. P. Lovecraft. Dans sa nouvelle L'Appel de Cthulhu, Lovecraft situe R'lyeh par 47° 09′ S, 126° 43′ O.

Une partie de l'intrigue du roman L'Île du Point Némo, de Jean-Marie Blas de Roblès, se déroule au point Nemo.

L'île de Plastic Beach dans l'univers de Gorillaz se situe au point Nemo[7].

Point Nemo, une pièce de théâtre de Jeanne Frenkel, créée par la compagnie de la Comète sans aucun rapport avec le site géographique [8].

Point Némø est le nom d'un album du chanteur français Côme [9]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]