Poing levé du Black Power lors des Jeux olympiques d'été de 1968

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Podium du 200 mètres des Jeux olympiques d'été de 1968 : poings levés, les Américains Tommie Smith et John Carlos et l'Australien Peter Norman.

Le poing levé du "Black Power" aux Jeux olympiques d'été de 1968 est un acte de contestation politique menée par les athlètes afro-américains Tommie Smith et John Carlos lors de la cérémonie de remise des médailles du 200 mètres, le , aux Jeux olympiques d'été de 1968 au stade olympique universitaire de Mexico.

Après que Smith et Carlos ont remporté respectivement les médailles d'or et de bronze à l'épreuve, ils montent sur le podium pour la levée du drapeau des États-Unis et l'hymne américain The Star-Spangled Banner. Ils décident alors de cette action, avec une seule paire de gants. Chaque athlète lève un poing ganté de noir et le maintient levé jusqu'à la fin de l'hymne. Le médaillé d'argent australien Peter Norman porte également, comme Smith et Carlos, des badges de l'Olympic Project for Human Rights contre la ségrégation raciale sur son blouson.

Dans son autobiographie, Silent Gesture, Smith déclare que ce geste n'est pas un salut du « Black Power » comme la presse le décrit, mais un « salut pour les droits de l'homme ». L'événement est considéré comme l'une des manifestations politiques les plus importantes de l'histoire des Jeux olympiques modernes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]