Poignée de main de François Mitterrand et Helmut Kohl à Douaumont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Affiche de la CDU pour les élections européennes de 1989.

La poignée de main de François Mitterrand et Helmut Kohl est l'un des gestes parmi les plus symboliques de la réconciliation franco-allemande.

Cette poignée de main a lieu le devant un catafalque placé à l'entrée de l'ossuaire de Douaumont, lors d'une commémoration des morts de la Première Guerre mondiale. Sans que le protocole ne l'ait prévu, le président de la République française, François Mitterrand, saisit de sa main gauche la main droite du chancelier allemand, Helmut Kohl (un instant surpris), qui se tient à côté de lui pour écouter La Marseillaise juste après avoir entendu l'hymne allemand.

Cet événement renvoie en réalité à la célébration de l'anniversaire du débarquement de Normandie, au mois de juin 1984, où les Allemands n'avaient pas été conviés[1].

La seule photo de face de cette poignée de main a été prise par Frédéric de La Mure[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Cochet (dir.), 1916-2006, Verdun sous le regard du monde (actes du colloque tenu à Verdun les 23 et 24 février 2006, organisé par les associations Mondement 1914 et 14-18 Meuse), Saint-Cloud, 14-18 Éditions, , 388 p. (ISBN 2-916385-00-2), p. 369.
  2. Daniel Vernet, « La poignée de main qu'Helmut Kohl laissera derrière lui », sur Slate.fr, .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]