Pogrom de Bakou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne pas confondre avec les Journées de septembre, massacres d'Arméniens de Bakou en 1918.

Le pogrom de Bakou est un pogrom anti-arménien dirigé contre les Arméniens de Bakou alors en République socialiste soviétique d'Azerbaïdjan, qui s'est déroulé du 12 au 19 janvier 1990. Des membres de la population civile arménienne furent battus, torturés, tués ou expulsés de la ville. Le bilan final fait état d'au moins 90 morts civils arméniens[1] et de 700 blessés[2]. Ce pogrom est un des actes de violence ethnique relatif à la guerre du Haut-Karabagh.

Commémorations[modifier | modifier le code]

En 1997, l'Assemblée de l'État de Californie fait du 24 avril le jour du souvenir du génocide arménien ainsi que celui des victimes du pogrom de Soumgaït de 1988 et de celui de Bakou en 1990[3].

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Baku pogrom » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) Thomas De Waal, Black garden : Armenia and Azerbaijan through peace and war, p. 90.
  2. (en) Collectif, Europa World Year, vol. 1, Taylor & Francis Group, p. 638.
  3. Bloxham 2005, p. 232.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]