Pneu d'hiver

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Pneus d'hiver)
Aller à : navigation, rechercher

Les pneus d'hiver ou pneus « froids » sont des pneus dotés d'une meilleure adhérence sur neige (mais aussi sur les chaussées humides ou boueuses). Ils sont dotés d'un profil plus profond permettant d'évacuer efficacement la neige et la boue. Pour rouler sur la neige fraiche il peut être utile d'adapter des chaînes à neige au véhicule, alors que des pneus à crampons[N 1] peuvent être indispensable pour rouler sur la glace[N 2].

Plus généralement, on entend par « pneus d'hiver » différents types de pneumatiques employés en saisons froides sur différentes chaussées. Ces pneus sont utiles lorsque la température de la route est inférieure à °C[1] mais aussi sur routes très humides, mouillées, enneigées ou verglacées, ils ont d'ailleurs souvent le marquage « M+S »[N 3].

Aucune norme officielle ne s'applique à ces pneus en Europe. Si le marquage « M+S »[N 3] se retrouve sur tous les pneus hiver, seul le pictogramme représentant un flocon et une montagne, appelé 3PMSF[N 4] garantit un pneu d'hiver. Ce label a été mis en place par les manufacturiers américains et canadiens, et tous les pneus arborant ce sigle peut être classé dans la catégorie pneu hiver[2].

Signalisation routière de la République tchèque enjoignant l'utilisation de pneus d'hiver sur une route précise durant la saison hivernale
Symboles utilisés en Amérique du nord
Symbole figurant sur un pneu hiver
Sculpture d'un pneu hiver

Types de pneus[modifier | modifier le code]

Pneus d'hivers[modifier | modifier le code]

Les pneus "d'hivers", utilisent des gommes efficaces lorsque les températures sont basses, et doivent être utilisés dès que la température de la route descend en dessous de +°C[1], les gommes ordinaires devenant alors trop dures et peu adhérentes. Quel que soit le mode de propulsion il est conseillé d'équiper les quatre roues de pneus d'hiver[3]. Ils sont souvent libellés M+S (boue et neige[N 3]) mais le pictogramme "3 pics + flocon de neige" est de plus en plus utilisé.

Les pneus "d'hivers"[N 4] peuvent être utilisés toute l'année (étant très efficaces sous la pluie et sur la boue), cependant si la température de la route est élevée leur usure peut être relativement importante ; leur adhérence élevée peut augmenter la consommation de carburant de manière significative. Ils sont fortement recommandés dès que la température de la route est inférieure à +°C[1], ce qui selon la région et l'altitude, peut être très variable. Pour des raisons économiques (pneus et carburant) il est déconseillé de les utiliser dès que la température de la route est supérieure à +10 °C[1].

Pneus neige[modifier | modifier le code]

Ces pneus présentent des sculptures plus profondes que les pneus normaux (d'été), avec des rainures assez larges pour évacuer la neige ou l'eau de neige fondue. Les sculptures latérales sont fines et leur élasticité comprime la neige emprisonnée ; cette compression échauffe la neige et évacue celle-ci sous forme d'eau.

De plus en plus ce type de pneu est remplacé par le « pneu froid » qui peut être utilisé sur la neige mais aussi sur la boue (libellé M+S[N 3]) et toutes surfaces délicates (pluie plus ou moins fine).

Pneus contact[modifier | modifier le code]

Le terme « pneu contact » est un nom déposé par le manufacturier Continental concernant un pneu quatre-saisons. Ce terme est passé dans le langage courant pour désigner un pneu thermogomme : gomme qui reste tendre à basse température (cas de tous les pneus hiver actuels).

Chaussettes à neige[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Chaussette à neige.

Les « chaussettes de pneus » peuvent sembler une solution économique si l'on est bloqué dans la neige mais du fait de leur usure rapide il ne faut surtout pas considérer qu'elles peuvent servir en permanence l'hiver :

  • Ne les utiliser que sur la neige[4].
  • Par sécurité il faut vérifier leur usure régulièrement et ne pas hésiter à les remplacer en cas de doute.

Pneus cloutés[modifier | modifier le code]

Pneu à crampons.

Chaque pays possède une réglementation propre à l'utilisation des pneus à clous du fait des dommages occasionnés par les clous sur l'asphalte. Il est souvent préférable d'utiliser des « pneus froids » qui peuvent être utilisés sur tout type de chaussées, et en tout temps, plutôt que des pneus à clous très réglementés. Appelés aussi pneus à crampons, ils sont de moins en moins utilisés et font l'objet d'une législation bien précise selon les pays. Les premiers pneus cloutés pour rouler sur la neige datent de 1933 et fabriqués par Michelin. Il y a en général entre 100 et 150 clous ou crampons par pneu, dont environ dix doivent être en permanence en contact avec le sol. Au début[Quand ?], le « grand public » faisait clouter des pneus ordinaires déjà usagés ou rechapés[réf. nécessaire] ; puis les grandes marques ont toutes fabriqué des pneumatiques munis de clous à partir de pneus neufs[réf. souhaitée] et plus tard à partir de pneus neige.

En France 
En France lorsque les voitures sont équipées de ce type de pneumatiques, la vitesse maximale autorisée est de 90 km/h[5].

Cloutage pour la compétition[modifier | modifier le code]

Pour la compétition automobile, et spécialement pour les courses sur glace en circuit fermé, comme le Trophée Andros, le cloutage peut être très différent de celui des pneus de voitures particulières utilisées sur routes ouvertes. Ceci est particulièrement visible sur les pneus des motos utilisées pour les courses sur glace (cf. photo ci-dessous).

Recommandations[modifier | modifier le code]

Il est recommandé de toujours avoir le même type de pneumatique, avec le même degré d’usure, sur tous les pneus d'un même essieu, de vérifier la pression qui doit être environ 0,2 bars plus élevée que la pression normale (le refroidissement abaisse la pression), de monter quatre pneus « hiver »[6].

Il est possible de rouler toute l'année avec des pneus « hiver », mais l'usure sera plus rapide et la consommation de carburant augmentée.

Législations[modifier | modifier le code]

En Europe[modifier | modifier le code]

En Europe il existe différentes réglementations d'un pays à l'autre concernant les pneus hiver et leurs accessoires. Il existe également des réglementations communes. En ce qui concerne l'indice de vitesse[N 5] des pneus hiver, ce dernier peut-être supérieur à la vitesse maximale du véhicule ou bien-être égal au minimum à la vitesse de 160 km/h, soit l'indice de vitesse Q[7].

Allemagne[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Les autorités allemandes préconisent l'emploi de pneus d'hiver de novembre à Pâques de l'année suivante[8]. Le texte de loi de mai 2006 indique que « les pneus doivent être adaptés aux circonstances climatiques ».

Depuis le 4 décembre 2010 les pneus hiver sont obligatoires en Allemagne lors des conditions hivernales. Les véhicules de tourisme doivent désormais être équipés de pneus avec un marquage M+S (mud + snow[N 3]) durant cette période[9]. Les contrevenants s'exposent à des amendes de 40 € en cas d'absence de pneus hiver et de 80 € si cette absence entraîne une perturbation ou une paralysie du trafic[10],[11],[12]. Les pneus cloutés sont strictement interdit.

Autriche[modifier | modifier le code]

Selon indications spécifiées sur panneaux routiers. Profondeur des sculptures supérieures à 4 mm.

France[modifier | modifier le code]

Panneau recommandant les pneus hiver en Isère sur la D10a à proximité de Brignoud le long de l'Isère.

Aucune règlementation particulière n'encadre l'utilisation des pneus d'hiver mais une recommandation française stipule que l'« utilisation de pneus hiver (équipement sur les 4 roues), d’équipements spéciaux (chaînes obligatoires sur les axes routiers en présence du panneau B 26, pneus à clous ou à crampons)[3] ». Certains départements (comme l'Isère[N 6]) recommandent de les utiliser de novembre à mars. Le critère de la température de la route (inférieur à 7 °C) semble un bon critère quel que soit le département, la saison, l'altitude, etc..

Pneus cloutés[modifier | modifier le code]

L'utilisation en France des pneus cloutés est régie par arrêté du 18 juillet 1985[13].

Ils sont autorisés :

  • du samedi précédant le 11 novembre au dernier dimanche de mars de l'année suivante pour les véhicules particuliers et de transport de marchandises d'un poids total autorisé en charge inférieur à 3,5 tonnes, et pour les transports en commun ;
  • la vitesse maximum est limitée à 90 km/h, y compris sur autoroute ;
  • un disque pneus cloutés doit être apposé sur la partie inférieure gauche de la carrosserie.

Pour les véhicules d'un PTAC supérieur à 3,5 tonnes, ils peuvent être autorisés par arrêté préfectoral :

  • pour les véhicules d’intervention d’urgence, de secours, ceux assurant des transports de denrées périssables ou de matières dangereuses, et ceux assurant la viabilité hivernale ;
  • Leur vitesse est alors limitée à 60 km/h.

Les préfets peuvent modifier les dates d'utilisation prévues[14].

Italie[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2013). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Pneus d'hiver obligatoires sur certaines routes. Pneus cloutés autorisés dans le respect des limitations de vitesse.

Luxembourg[modifier | modifier le code]

  • Les pneus d'hiver sont obligatoires au Luxembourg depuis le 1er octobre 2012.
  • La legislation luxembourgeoise stipule que les pneus hiver sont indispensables en conditions hivernales[15], autrement dit en cas de "verglas, neige tassée, neige fondante, plaques de glace ou de givre".
  • Circuler au Grand-duché avec des pneus non appropriés en conditions hivernales vous rendra passible d'une amende de 74 euros.

Suisse[modifier | modifier le code]

  • Seules peuvent être équipées de pneus à clous, les voitures automobiles dont le poids total n’excède pas 7,5 tonnes, les motocycles, les quadricycles légers à moteur, les quadricycles à moteur et les tricycles à moteur, ainsi que les remorques attelées à de tels véhicules. Ils ne peuvent être utilisés qu’entre le 1er novembre et le 30 avril et, en dehors de cette période, en présence de conditions hivernales.
  • Un disque indiquant la vitesse maximale autorisée de 80 km/h, selon l’annexe 4, est fixé à l’arrière des véhicules équipés de pneus à clous. En dérogation au chapitre 1 de l’annexe 4, le disque peut avoir une bordure noire munie d’un dessin stylisé de pointes métalliques.
  • Le disque doit être enlevé ou barré de manière bien visible lorsque le véhicule est utilisé sans pneus à clous.
  • Ne sont pas visés par l’al. 2, les véhicules dont la vitesse maximale est moins élevée, de par leur construction. Le disque indiquant la vitesse maximale éventuellement apposé au véhicule ne doit pas être ôté[16].

Dans le reste du monde[modifier | modifier le code]

Le symbole alpin[N 4].

Canada[modifier | modifier le code]

Au Canada, il existe une norme obligatoire de pneu hiver, la norme ASTM F-1805-00[réf. nécessaire]. Selon Transports Canada :

« Un pneu de neige est un pneu qui atteint un « indice de traction » supérieur ou égal à 110, comparé au Pneu d'essai normalisé ASTM-1136, lors du test de traction sur neige, tel que décrit dans la « Méthode d'essai normalisé » ASTM F-1805-00 pour traction motrice à roue simple en ligne droite sur des surfaces recouvertes de neige et de glace, et dont au moins un flanc porte le « symbole alpin ». »

[réf. nécessaire]

Au Québec 
« du 15 décembre au 15 mars inclusivement, tous les taxis et les véhicules de promenade immatriculés au Québec doivent être munis de pneus d'hiver. Cette obligation s'applique aussi aux véhicules de promenade offerts en location au Québec ainsi qu'aux cyclomoteurs et aux motocyclettes[17]. ». Un contrevenant s'expose à une amende de 200 à $300[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Voir Pneus cloutés
  2. Attention a la règlementation sur les "pneus cloutés" qui peut être très différente selon les pays
  3. a, b, c, d et e « Mud and Snow », qui signifie boue et neige
  4. a, b et c « Pictograme 3PMSF Three Peak Mountain Snow Flake » signifiant « 3 pics de montagnes + flocon de neige »
  5. Voir la classification sur la page pneu.
  6. CF: image à droite avec le logo du Conseil général de l'Isère

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Pneus hiver, sur le site pneus.fr
  2. Les pneus M+S sont-ils des pneus hiver ?, sur le site rezulteo-pneu.fr, consulté le 19 décembre 2012.
  3. a et b Conseils pour mieux circuler sur les routes pendant l’hiver, sur le site service-public.fr du 21 novembre 2013
  4. Les chaussettes à neige, sur le site caradisiac.com, consulté le 4 décembre 2012
  5. Arrêté du 18 juillet 1985 relatif aux dispositifs antidérapants équipant les pneumatiques, sur le site legifrance.gouv.fr du 18 juillet 1985
  6. Conseils pour mieux circuler sur les routes pendant l’hiver, sur le site service-public.fr du 21 novembre 2013
  7. RÈGLEMENT (UE) No 458/2011 DE LA COMMISSION du 12 mai 2011 ,Voir Annexe II paragraphe 4.2.2, sur le site eur-lex.europa.eu
  8. (de) Initiative PRO Winterreifen
  9. Les pneus hiver deviennent obligatoires en Allemagne Sur le site rezulteo-pneu.fr
  10. Verordnung zur Änderung der Straßenverkehrs-Ordnung und der Bußgeldkatalog-Verordnung vom 1. Dezember 2010 (BGBl. I S. 1737)
  11. RICHTLINIE 92/23/EWG
  12. http://www.burhoff.de/insert/?/veroeff/aufsatz/zap_F9_S847.htm Detlef Burhoff: Bußgeldrechtliche Fragen der „Winterreifenpflicht“ nach § 2 Abs. 3a StVO, ZAP 05/2011, 847
  13. Arrêté du 18 juillet 1985 relatif aux dispositifs antidérapants équipant les pneumatiques
  14. « Pneumatiques », sur securite-routiere.gouv.fr,‎ 17 juillet 2012 (consulté le 7 mars 2013)
  15. « Les pneus hiver obligatoires au Luxembourg » sur le site tirendo.fr
  16. [PDF] Ordonnance concernant les exigences techniques requises pour les véhicules routiers (OETV), sur le site admin.ch
  17. Société de l'assurance automobile du Québec
  18. Le contrevenant s'expose-t-il à une amende?, sur le site gouv.qc.ca, consulté le 3 novembre 2013

Articles connexes[modifier | modifier le code]