Petit Gravelot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Pluvier petit-gravelot)

Charadrius dubius

Le Petit Gravelot (Charadrius dubius) est une espèce d'oiseaux limicoles appartenant à la famille des Charadriidae. C'est une espèce très répandue en Europe continentale et en Asie.

Description[modifier | modifier le code]

Un petit gravelot femelle dans une zone humide près de Ruremonde aux Pays-Bas.

Cet oiseau mesure 15,5 à 18 cm pour une envergure de 32 à 35 cm. Il ne présente pas de dimorphisme sexuel.

Légèrement plus élancé que le Grand Gravelot, le Petit Gravelot a le bec entièrement sombre et un cercle orbitaire jaune en période nuptiale. Contrairement à cette espèce, il ne possède pas de barre alaire.

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Répartition

Il est largement répandu en Eurasie, en Afrique et en Indonésie.

Répartition du petit gravelot

En Europe, il est présent de façon fragmentée le long du lit des grands fleuves. Migrateur au long cours, il hiverne en Afrique, au sud du Sahara.

En France, c'est un nicheur local sur les côtes : nord du Cotentin, Finistère et Corse. On le retrouvé jusque dans le Haut-Doubs et en région Auvergne-Rhône-Alpes d'avril à Septembre[1].

Habitat
Habitat : zone marécageuse

À la différence du grand gravelot et du gravelot à collier qui fréquentent surtout les côtes, il aime les milieux ouverts dépourvus de végétation à proximité des zones marécageuses et fleuves au cours lent. On le retrouve également le long des cours d'eaux et même en altitude[1]. Le Petit Gravelot s'est aussi adapté aux terrains abandonnés d'extraction de granulats alluvionnaires[1].

Alimentation[modifier | modifier le code]

Ce limicole se nourrit d'insectes, de vers, de petits crustacés et de mollusques[1].

Reproduction[modifier | modifier le code]

Œuf de Charadrius dubius curonicus - Muséum de Toulouse

Cet oiseau niche dans l'intérieur des terres dans des gravières, sablières, étangs à sec ou des friches rases. Le nid est une simple dépression creusée dans le sable des plages et des bords de rivières[2] dans laquelle sont placés les œufs, ces derniers étant de la même couleur que le milieu pour éviter la prédation.

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Charadrius dubius a été décrite par le naturaliste Giovanni Antonio Scopoli en 1786. Le nom valide complet (avec auteur) de ce taxon est Charadrius dubius Scopoli, 1786[3].

Ce taxon porte en français les noms vernaculaires ou normalisés suivants : Petit Gravelot[3],[4],[5], Pluvier petit-gravelot[3],[4].

Charadrius dubius a pour synonymes[3] :

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Liste des sous-espèces

D'après Alan P. Peterson et GBIF (31 décembre 2023)[3], il existe trois sous-espèces :

  • Charadrius dubius dubius (Scopoli, 1786) ;
  • Charadrius dubius curonicus(J. F. Gmelin, 1789) ;
  • Charadrius dubius jerdoni (Legge, 1880).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Patrice Costa (Institut Européen d'écologie), « Le Petit gravelot, le trotte-menu des rivières », Le Dauphiné Libéré,‎ , p. 15
  2. Jérome Fuchs et Marc Pons (Muséum National d'Histoire Naturelle - MNHN), « Pourquoi et comment les oiseaux font-ils leurs nids ? », sur caminteresse.fr, Ça m'intéresse,
  3. a b c d et e GBIF Secretariat. GBIF Backbone Taxonomy. Checklist dataset https://doi.org/10.15468/39omei accessed via GBIF.org, consulté le 31 décembre 2023
  4. a et b Base de données mondiale de l'OEPP, https://gd.eppo.int, consulté le 31 décembre 2023
  5. UICN, consulté le 31 décembre 2023

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :