Plug and Play

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Plug and Play (l'abréviation PnP est également utilisée), qui signifie « connecter et jouer » ou « branche et utilise », est une procédure permettant aux périphériques récents d'être reconnus rapidement et automatiquement par le système d'exploitation dès le branchement du matériel, et sans redémarrage de l'ordinateur. Cette procédure permet l'installation en requérant un minimum d'intervention de la part de l'utilisateur, sans installation de logiciel dédié, et donc en minimisant les erreurs de manipulation et de paramétrage.

Il existe plusieurs appellations ou acronymes qui recouvrent le même concept (tous sont d'origine anglaise) : PnP, et hot-swapping (littéralement « échange [de périphériques] à chaud »). Le terme Plug-and-Play est en général associé à Microsoft, qui l'utilisa en référence à son système d'exploitation Windows 95. D'autres systèmes d'exploitation supportaient déjà ce genre de périphériques, comme celui du Macintosh depuis ses débuts en 1984[réf. nécessaire], mais ils utilisèrent tous la même dénomination.

L'expression française « prêt-à-tourner » a été proposée[réf. nécessaire] par l'office québécois de la langue française en 2006.

Les périphériques véritablement PnP le sont à deux niveaux : celui du matériel et celui du logiciel. Tout d’abord, l’ordinateur doit être capable de supporter l’ajout de nouveaux périphériques sans créer de problèmes physique ou électrique sur ces derniers. Par exemple certaines interfaces ne supportent pas le fait d’être branchées ou débranchées durant la mise sous tension sans créer des dommages irréversibles aux périphériques. La plupart du temps cela se traduit par des décharges électrostatiques aux divers composants électroniques. L’ordinateur doit également être capable de détecter les changements de configurations au fur et à mesure que les périphériques sont ajoutés et enlevés. Les connectiques USB et FireWire ont été conçues dans ce but.

Une forme plus restreinte de Plug-and-Play existe également pour des systèmes ne gérant pas ces changements dynamiques : le système « power down, plug, power up, and play » (« Éteindre, brancher, démarrer, et utiliser »).

Les débuts du Plug and Play ont été assez difficiles (bien souvent les périphériques Plug and Play n'avaient de « Plug and Play » que le nom, ils étaient souvent plus complexes à configurer que les périphériques non estampillés « Plug and Play »), c'est pour cette raison que le Plug and Play était surnommé parfois de façon satirique « Plug and Pray », littéralement, « branchez et priez » (pour que ça marche).

Articles connexes[modifier | modifier le code]