Ploulec'h

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ploulec'h
Les bords du Léguer
Les bords du Léguer
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Lannion
Canton Lannion
Intercommunalité Lannion-Trégor Communauté
Maire
Mandat
Jean-Marie Bourgoin
2014-2020
Code postal 22300
Code commune 22224
Démographie
Gentilé Ploulec'hois, Ploulec'hoise
Population
municipale
1 669 hab. (2014)
Densité 164 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 43′ 08″ nord, 3° 30′ 11″ ouest
Altitude 98 m
Min. 0 m
Max. 2 102 m
Superficie 10,15 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Ploulec'h

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Ploulec'h

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ploulec'h

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ploulec'h

Ploulec'h [plulɛx] est une commune française du département des Côtes-d'Armor, dans la région Bretagne, en France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le bourg de Ploulec'h n'est pas en situation littorale (c'est d'ailleurs une caractéristique commune à de nombreuses paroisses anciennes de la région comme Guimaëc, Plestin, Ploumilliau, Plougasnou, etc.., probablement par crainte des pirates saxons les plous se sont établis à une certaine distance de la côte[1]) mais situé sur un plateau à plus d'un kilomètre de la mer.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Plebs loci en 1330, fin du XIVe siècle et en 1444, Ploelech en 1426, Ploelach en 1461[2].

La graphie Ploulec'h, avec une apostrophe, devient officielle par le dénombrement de 1877 (décret du 31 octobre)[2].

Ploulec’h est formé de deux mots bretons qui signifient littéralement « paroisse du lieu »[2], (siège de la paroisse)[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1914 1922 Yves-Marie Aurégan    
1922 1945 Yves-Marie Boulanger    
1945 1959 Eugène Le Jannou    
1959 1969 Émile Le Marrec    
1969 1972 Olivier Kériven   Aviculteur
1972 1977 Jean de Bélizal    
mars 1977 2001 Jean Even   Professeur des collèges
mars 2001 2008 Georges Alexandre    
mars 2008 2014 Michel Devallan PS Inspecteur vétérinaire
mars 2014 en cours Jean-Marie Bourgoin DVG Retraité de la SNCF

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 669 habitants, en augmentation de 0,3 % par rapport à 2009 (Côtes-d'Armor : 1,65 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 090 935 1 062 1 128 982 1 109 1 106 1 155 1 178
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 120 1 174 1 228 1 276 1 248 1 240 1 143 1 131 1 123
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 094 1 111 1 117 1 064 1 033 1 009 969 829 646
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
677 673 853 1 229 1 404 1 466 1 568 1 664 1 669
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique
L'église paroissiale de Ploulec'h.
Château de Kerninon

Sites et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église paroissiale Saint-Dogmaël.
  • Le site archéologique de l'oppidum romain du Yaudet
  • Le château de Kerninon, de style classique, construit à la fin du XVIIIe, fut la propriété des Le Roux de Kerninon du XIVe au début du XXe siècle, des Guilhe Lacombe de Villers dans les années 1930 puis des Belizal. Les Villers en firent la première habitation électrifiée de la commune.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]