Plougourvest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Plougourvest
L'église paroissiale Saint-Pierre.
L'église paroissiale Saint-Pierre.
Blason de Plougourvest
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Morlaix
Canton Landivisiau
Intercommunalité Pays de Landivisiau
Maire
Mandat
Jean Jézéquel
2014-2020
Code postal 29400
Code commune 29193
Démographie
Gentilé Plougourvestois
Population
municipale
1 392 hab. (2013)
Densité 99 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ Nord 4° 05′ Ouest / 48.55, -4.08
Superficie 14,07 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte administrative du Finistère
City locator 14.svg
Plougourvest

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte topographique du Finistère
City locator 14.svg
Plougourvest

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Plougourvest

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Plougourvest

Plougourvest [pluguʁvɛst] (en breton : Gwikourvest) est une commune du département du Finistère, dans la région Bretagne, en France.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le XIXe siècle[modifier | modifier le code]

En 1896, un document indique que les sœurs de l'Immaculée Conception de Saint-Méen assistaient et soignaient gratuitement les malades de Plougourvest à domicile[1].

« À Plougourvest, dans mon enfance, nous parlions encore des deux cordelées, la longue et la brève, à l'origine subdivisons fiscales, devenues associations d'entraide. Elles ne fonctionnaient plus, mais on devait en principe assister à l'enterrement de toute personne de sa cordelée »[2].

Le XXe siècle[modifier | modifier le code]

La Belle Époque[modifier | modifier le code]

Le , Kerbiriou, curé de Plougourvest, fait partie des 31 prêtres du diocèse de Quimper dont les traitements[3] sont retenus par décision du gouvernement Combes « tant qu'ils ne feront pas emploi de la langue française dans leurs instructions et l'enseignement du catéchisme » car ils utilisaient le breton[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ? en cours Jean Jézéquel DVD Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Événements[modifier | modifier le code]

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

Le château de Kervoanec (désormais EHPAD, Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes).
  • Le château de Kervoanec : la famille qui porte son nom y réside en 1503. Elle le cède en 1566 à Alain de Kéréhorat, seigneur de Kergournadec'h. En 1710, Renée Corentin Allain, seigneur de Pen-an-Ru, y habite. Après 1780, il passe par alliance à la famille Bizien de Lizart qui le lègue à la famille Quengo de Tonquédec, derniers propriétaires[5]. Le château actuel[6], reconstruit vraisemblablement pendant le deuxième quart du XIXe siècle, a été vendu en 1933 à la municipalité de Landivisiau, transformé en asile tenu par les sœurs du Saint-Esprit jusqu'en 1978 et reconverti en EHPAD ("Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes", c'est-à-dire en maison de retraite pour personnes âgées) sous le nom de "Résidence Saint-Michel"[7].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
854 984 1 006 1 040 1 100 1 290 1 327 1 357 1 302
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 289 1 201 1 205 1 153 1 134 1 143 1 165 1 179 1 201
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 130 1 175 1 206 1 135 1 061 1 020 1 025 1 008 1 014
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
1 009 1 007 1 023 1 060 1 124 1 144 1 219 1 277 1 337
2013 - - - - - - - -
1 392 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La France charitable et prévoyante : tableaux des œuvres et institutions des départements, numéro 1, 1896, consultable http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5802221d/f627.image.r=Bourg-Blanc.langFR
  2. Jean Rohou, "Fils de ploucs", éditions Ouest-France, page204, [ISBN 2-7373-3452-7]
  3. En vertu du Concordat, les prêtres étaient alors payés par l'État
  4. Journal La Croix n° 6064 du 18 et 19 janvier 1903, consultable http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2199243/f1.image.r=Pouldreuzic.langFR
  5. http://fr.topic-topos.com/chateau-de-kervoanec-plougourvest
  6. http://patrimoine.region-bretagne.fr/sdx/sribzh/main.xsp?execute=show_document&id=MERIMEEIA29002920
  7. http://etablissements.hopital.fr/annuaire_hopital.php?id=4481
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011, 2013.