Plessisville (ville)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Plessisville.
Plessisville
Plessisville (ville)
Hôtel de ville de Plessisville
Hôtel de ville de Plessisville
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Centre-du-Québec
Subdivision régionale L'Érable
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Mario Fortin
2015 -
Constitution
Démographie
Gentilé Plessisvillois, Plessisvilloise
Population 6 688 hab. (2011)
Densité 1 506 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 13′ 10″ N 71° 46′ 20″ O / 46.219455, -71.77213746° 13′ 10″ Nord 71° 46′ 20″ Ouest / 46.219455, -71.772137
Superficie 444 ha = 4,44 km2
Divers
Code géographique 32040
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-du-Québec

Voir sur la carte administrative du Centre-du-Québec
City locator 14.svg
Plessisville

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Plessisville

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Plessisville

Plessisville est une ville du Québec située dans la MRC de L'Érable dans le Centre-du-Québec[1].

Plessisville est enclavée par la municipalité de paroisse de Plessisville.

Le recensement de 2011 y dénombre 6 688 habitants[2].

Toponyme[modifier | modifier le code]

Le nom de la ville et de la paroisse fut donné en l'honneur de Monseigneur Joseph-Octave Plessis, évêque de Québec au début du XIXe siècle[3]. Le gentillé « plessisvillien » utilisé en 1905 a été remplacé par plessisvillois et plessisvilloise en 1976.

Histoire[modifier | modifier le code]

Rue Saint-Calixte, vue du côté est, Plessisville, vers 1910.
La passerelle Armand-Vaillancourt sur la rivière Bourbon, construite en 1991.

Le canton de Somerset est érigé le . À l'automne 1835, Jean-Baptiste Lafond et son fils, originaires de Baie-du-Febvre, sont les premiers à s'y installer. Ils sont rejoints rapidement par d'autres habitants venus défricher la région. La paroisse Saint-Calixte-de-Somerset ouvre ses registres en 1840 et est officiellement constitué le . Un premier curé résident entre en fonction en 1850.

Le , la municipalité de village de Plessisville est créée. Quelques mois plus tard, la municipalité du canton de Somerset-Sud est constitué autour du village. Somerset-Sud devient la municipalité de paroisse de Plessisville en 1946. Des poursparlers sont en cours pour fusionner les deux entités plessisvilloises, mais des différends entre les deux municipalités empêchent leur fusion.

Le , un incendie rase une grande partie du village. L'église Saint-Calixte, tel qu'elle existe aujourd'hui, ouvre ses portes en 1902. En 1913, des hommes d'affaires fondent la Compagnie Électrique Plessis. Elle est rachetée par la Shawinigan Water and Power Company en 1929. En 1923, l'hôtel de ville est construit dans un style Second Empire, inspiré entre autres par la maison Cormier. En 1928, la Coopérative des producteurs de sucre d’érable du Québec installe à Plessisville sa première usine de transformation. En 1981, un centre communautaire est inauguré.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[4]
Période Identité Étiquette Qualité
1855 1858 Charles Cormier    
1858 1868 François Lemay dit Poudrier    
1868 1870 Jean-Baptiste Mercure    
1870 1871 Pierre Célestin Bourque    
1871 1874 Pierre Onésime Triganne    
1874 1876 Jean-Baptiste Mercure    
1876 1877 Antoine Eugenie Beaufort dit Brunel    
1877 1878 J. Alfred Roy    
1878 1879 Octave Ouellet    
1879 1882 Louis Jacques Pitau    
1882 1884 Jean-Baptiste Mercure    
1884 1887 Jean-Baptiste Vallée    
1887 1889 Théodore Savoie    
1889 1891 Napoléon-Charles Cormier    
1891 1895 J. Alfred Savoie    
1895 1896 Jean-Baptiste Tardif    
1896 1897 J. Nazaire Bergeron    
1897 1898 Uldoric Laurendeau    
1898 1899 Antoine Paradis    
1899 1902 J. Delphis Lacerte    
1902 1905 Louis Édouard Thibodeau    
1905 1907 Louis Honoré Grenier    
1907 1908 Georges Savoie    
1908 1910 Joseph Jutras    
1910 1913 Louis Houde    
1913 1914 Charles Édouard Gosselin    
1914 1919 Louis Honoré Grenier    
1919 1921 P. Isaïe Magnan    
1921 1923 J. Ernest Lacerte    
1923 1927 Alfred Simoneau    
1927 1929 Joseph Pierre Antoine Painchaud    
1929 1933 Joseph Albert Forand    
1933 1935 Eudore Fournier    
1935 1939 Alphonse Olivier    
1939 1943 Maurice Morin    
1943 1947 Théodore Fortier    
1947 1949 Gérard Côté    
1949 1953 Joseph E. Fournier    
1953 1958 Benoit C. Chartier    
1958 1969 Marcel Collin    
1969 1973 Rosaire Côté    
1973 1981 Jean-Marie Fortier    
1981 1985 Jean-Louis Fradette    
1985 1993 Madeleine G. Dusseault    
1993 2009 Jacques Martineau    
2009 2013 Réal Ouellet    
2013 2014 Jean-Noël Bergeron   Enseignant en activité physique
2015 en cours Mario Fortin   Animateur communautaire
Les données manquantes sont à compléter.

Culture[modifier | modifier le code]

La ville de Plessisville est souvent reconnue comme étant la « capitale mondiale de l'Érable ».

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Le fromage Le ChamPaître est fabriqué par la fromagerie Éco-Délices à Plessisville. Il est fait de lait de vache, à pâte demi-ferme à croûte lavée, aux arômes de fleurs sauvages. La fromagerie produit aussi le Mamirolle, un fromage à pâte semi-ferme à croûte lavée. Son odeur fruitée avec une pointe d'amande s'accompagne d'une saveur de fruit.

Festival de l'érable de Plessisville[modifier | modifier le code]

« Le Festival de l'érable de Plessisville, célébré officiellement depuis 1959, souligne le rôle senti de cette industrie dont les Amérindiens sont en quelque sorte les pionniers puisqu'ils ont attiré l'attention des Blancs sur le traitement de l'eau d'érable et des produits que l'on pouvait en extraire comme le sirop, le sucre et la tire. Plessisville jouit de ce titre notamment parce que le mouvement coopératif y a implanté un centre d'entreposage, de classification et de mise en marché des produits de l'érable pour tout le sud du Québec. »[3]

Personnalités notables[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités : Plessisville », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté le 16 janvier 2011)
  2. Recensement 2011 : Plessisville
  3. a et b Toponymie : Plessisville
  4. http://www.mairesduquebec.com/mairesduquebec/munic.php?id=1797

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Plessisville (paroisse) Rose des vents
Plessisville (paroisse) N Plessisville (paroisse)
O    Plessisville (ville)    E
S
Plessisville (paroisse)