Plectranthus scutellarioides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Solenostemon scutellarioides, Coleus blumei • Plectranthe fausse-scutellaire

Plectranthus scutellarioides, la Plectranthe fausse-scutellaire, est une espèce de plantes de la famille des Lamiacées. C'est une plante ornementale originaire de Java. Les horticulteurs ont créé au cours du temps de très nombreuses variétés, hybrides et cultivars, si bien que la classification de ces « coléus » a été fréquemment révisée et fait encore parfois débat.

Dénominations[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Usages[modifier | modifier le code]

Décoratif[modifier | modifier le code]

Cette plante est appréciée comme plante ornementale.

Hallucinogène[modifier | modifier le code]

Les Mazatèques de l'Oaxaca l'utilisent pour ses propriétés psychotomimétiques et la désigne par le terme « El nene » (l'enfant) ou « El ahijado » (le filleul)[9].

Médicinal[modifier | modifier le code]

En Nouvelle-Calédonie, cette plante est utilisée dans la pharmacopée traditionnelle kanak[10].

Classification[modifier | modifier le code]

Cette espèce a été décrite pour la première fois en 1763 par le naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778) sous le nom de Ocimum scutellarioides (basionyme)[1].

Noms scientifiques synonymes[modifier | modifier le code]

Quelques synonymes parmi de nombreux autres selon ThePlantList, d'après la WCSP de Kew[11] :

  • Calchas scutellarioides (L.) P.V.Heath
  • Coleus acuminatus Benth.
  • Coleus atropurpureus Benth.
  • Coleus blumei Benth.
  • Coleus crispipilus (Merr.) Merr.
  • Coleus grandifolius Benth.
  • Coleus hybridus hort. ex Voss
  • Coleus ×hybridus Voss
  • Coleus multiflorus Benth.
  • Coleus pumilus Blanco
  • Coleus scutellarioides (L.) Benth.
  • Coleus verschaffeltii Lem.
  • Majana scutellariodes (L.) Kuntze
  • Ocimum scutellarioides L.
  • Solenostemon scutellarioides (L.) Codd, etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b WCSP. World Checklist of Selected Plant Families. Facilitated by the Royal Botanic Gardens, Kew. Published on the Internet ; http://wcsp.science.kew.org/, consulté le 12 octobre 2015
  2. USDA, Agricultural Research Service, National Plant Germplasm System. 2021. Germplasm Resources Information Network (GRIN Taxonomy). National Germplasm Resources Laboratory, Beltsville, Maryland., consulté le 12 octobre 2015
  3. Muséum national d’Histoire naturelle [Ed]. 2003-2021. Inventaire National du Patrimoine Naturel, Site web : https://inpn.mnhn.fr., consulté le 12 octobre 2015
  4. Meyer C., ed. sc., 2015, Dictionnaire des Sciences Animales. [lire en ligne]. Montpellier, France, Cirad. [12/05/2015].
  5. a b et c Nom en français d’après Termium plus, la banque de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada
  6. Michel Beauvais et Guylaine Goulfier, coléus, extrait du Traité Rustica du Jardin, Rustica éditions. Sur le site de Rustica, consulté le 12 octobre 2015.
  7. a et b Vieux garçon. Coleus. Ortie d'appartement. Flore de La Réunion
  8. a et b Solenostemon scutellariodes sur le site d'un paysagiste
  9. Richard Evans Schultes (trad. de l'anglais), Un panorama des hallucinogènes du nouveau monde, Paris, Édition L'esprit frappeur, , 116 p. (ISBN 2-84405-098-0)
  10. Emmanuel Kasarhérou, Béalo Wedoye, Roger Boulay, Claire Merleau-Ponty, Guide des plantes du chemin kanak, Nouméa, Agence de développement de la culture kanak, , 77 p. (ISBN 978-2-909407-76-0), p. 28-29
  11. The Plant List, consulté le 12 octobre 2015

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :