Plateforme pour la Catalogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Plataforma per Catalunya)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Plateforme pour la Catalogne
(ca) Plataforma per Catalunya
Présentation
Chef August Armengol Rofes
Fondation
Disparition
Fusionné dans Vox
Siège 10 Jacint Verdaguer St. 08500 Vic, Barcelone
Organisation de jeunesse Joventuts per Catalunya[1]
Positionnement Extrême droite
Idéologie Euroscepticisme[2],[3],[4],[5],[6],[7],[8],[9],[10],[11]
Unionisme espagnol[12]
Populisme de droite[13]
Anti-islam[14]
Site web plataforma.cat

Plateforme pour la Catalogne (en catalan : Plataforma per Catalunya, abrégé en PxC) est un parti politique catalan d'extrême droite, qui a existé de 2002 à 2019.

Présentation[modifier | modifier le code]

PxC est classé à l'extrême droite[15],[16],[17],[18],[19],[20],[21],[9],[10],[22], bien que ses dirigeants rejettent eux-mêmes le clivage droite-gauche. Son programme est axé sur le contrôle de l'immigration, en particulier celle en provenance du monde arabo-musulman, l'application d'une tolérance zéro face à la délinquance, la défense des « valeurs de la famille » et la protection de l'environnement.

Historique[modifier | modifier le code]

Apparu le , ce parti se fait connaître dans un premier temps pour son soutien à un comité d'habitants de Premià de Mar, située dans la province de Barcelone, qui s'opposent à la construction d'une mosquée dans leur quartier. Menée par son président et fondateur Josep Anglada, la formation politique décide par la suite de s'impliquer dans le jeu électoral local présentant des candidats dans huit communes catalanes à l'occasion des élections municipales de 2003, parvenant à opérer une percée électorale, obtenant un siège de conseiller municipal dans quatre d'entre elles, à Cervera, Manlleu, El Vendrell et surtout Vic, avec le président du parti, originaire de cette ville[23]. La formation ne réalise en revanche que de faibles scores aux élections parlementaires catalanes de 2003, ne rassemblant que 5 000 électeurs dans toute la Catalogne[23].

Par la suite, le parti essaime sur une partie du territoire espagnol avec Plateforme pour Madrid (PxM), Plateforme pour la Castille et León (PxCL) et Plateforme pour la Communauté valencienne (PxCV). Mais après le refus de PxC de se prononcer officiellement contre l'approbation du nouveau statut catalan en 2006[24], ces nouvelles plateformes rompent avec le parti catalan[25].

Lors des élections au Parlement de Catalogne de 2012 la formation obtient 60 142 voix (1,66 %) et aucune représentation parlementaire[26].

Le parti se dissout le , recommandant à ses militants d'intégrer le parti Vox[27].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ca) Estatutos de Plataforma per Catalunya
  2. Josep Anglada, la sonrisa de la extrema derecha. Público, 14 de enero de 2010.
  3. ¿Podría ser la decisión en Vic una primera victoria de la extrema derecha? erreur modèle {{Lien archive}} : renseignez un paramètre « |titre= ». Informativos Telecinco, 15 de enero de 2010.
  4. Josep Anglada, el ultraderechista que crece en Vic erreur modèle {{Lien archive}} : renseignez un paramètre « |titre= ». El Plural, 24 de enero de 2010.
  5. Cónclave ultraderechista para lanzar la campaña del xenófobo Anglada. El Mundo, 13 de marzo de 2010.
  6. La ultraderecha capitaliza el rechazo a una mezquita en Premià del Mar. ABC, 18 de mayo de 2002.
  7. El ultraderechista Anglada propone prohibir el velo musulmán en Vic. El País, 24 de enero de 2007.
  8. La extrema derecha busca un nuevo Sáenz de Ynestrillas para aglutinar el voto 'ultra'. El Confidencial, 3 de junio de 2008.
  9. a et b El ultraderechista Partit per Catalunya decide presentarse a las elecciones al Parlament. La Vanguardia, 13 de febrero de 2010.
  10. a et b Plataforma per Catalunya invita a la ultraderecha flamenca y a la Liga Norte italiana en su congreso. Europaress, 17 de noviembre de 2007.
  11. La ultradreta se n’aprofita erreur modèle {{Lien archive}} : renseignez un paramètre « |titre= ». Avui, 14 de enero de 2010.
  12. (ca) « Archived copy » [archive du ] (consulté le 5 septembre 2014)
  13. Anglada: "Being populist and identitarian is being honestly democratic" « https://web.archive.org/web/20111003071247/http://www.minutodigital.com/noticias/2010/04/22/josep-anglada-ser-populista-identitario-es-ser-hondamente-democratico/ »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Minuto Digital (Spanish)
  14. Anglada: "We don't want Muslims, neither in Catalonia nor in Spain" - Pxcatalunya.com
  15. Josep Anglada, la sonrisa de la extrema derecha. Público, 14/01/2010.
  16. ¿Podría ser la decisión en Vic una primera victoria de la extrema derecha?. Informativos Telecinco, 15/01/2010.
  17. Josep Anglada, el ultraderechista que crece en Vic. El Plural, 24/01/2010.
  18. Cónclave ultraderechista para lanzar la campaña del xenófobo Anglada. El Mundo, 13/03/2010.
  19. La ultraderecha capitaliza el rechazo a una mezquita en Premà del Mar. ABC, 18/05/2002.
  20. El ultraderechista Anglada propone prohibir el velo musulmán en Vic. El País, 24/01/2007.
  21. La extrema derecha busca un nuevo Sáenz de Ynestrillas para aglutinar el voto 'ultra'. El Confidencial, 3/06/2008.
  22. La ultradreta se n’aprofita. Avui, 14 de enero de 2010.
  23. a et b (ca) Résultats électoraux de PxC
  24. (ca) Voir les propos de Josep Anglada sur cette question
  25. (ca) Communiqué de Plateforme pour Madrid
  26. (es) « Elecciones al Parlamento de Cataluña 2012 - Resultados definitivos - Cataluña », sur www.gencat.cat (consulté le 9 octobre 2015)
  27. (ca) Joan Faus, « Vox s'empassa Plataforma per Catalunya », El País.cat, (consulté le 18 février 2019)

Lien externe[modifier | modifier le code]