Plaque d'immatriculation néerlandaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Plaque d'immatriculation néerlandaise

Les plaques d'immatriculation néerlandaises sont délivrées par le Rijksdienst voor het Wegverkeer (RDW), l'organisme d'État chargé de la réglementation du trafic routier. Un véhicule se voit assigné le numéro d'immatriculation présent sur son certificat d'immatriculation.

Le système de numérotation ne fournit aucune information sur le lieu où est enregistré le véhicule. En outre, les numéros d'immatriculation ne servent qu'à identifier le véhicule, jamais son propriétaire. Ainsi, en cas de changement de propriétaire, le numéro d'immatriculation reste le même.

Couleur[modifier | modifier le code]

Les premières plaques étaient écrites en blanc sur fond bleu foncé. Elles sont maintenant en noir sur fond jaune, sauf dans quelques cas particuliers où elles sont en blanc ou noir sur fond bleu ou vert.

Numéros[modifier | modifier le code]

Les numéros ont d'abord été composés de trois groupes de 2 caractères (2 lettres ou 2 chiffres) séparés par des tirets, avec au moins 1 groupe de lettres et 1 groupe de chiffres.

Depuis 2004, ils contiennent 1 groupe de 3 caractères et 1 groupe de 1 caractère.

Les différentes combinaisons possibles ont été utilisées dans cet ordre ;

  • 1951 XX-99-99
  • 1965 99-99-XX
  • 1973 99-XX-99
  • 1978 XX-99-XX
  • 1991 XX-XX-99
  • 1999 99-XX-XX
  • 2004 99-XXX-9
  • 2013 9-XXX-99
  • 2015 XX-999-X
  • 2007 X-999-XX
  • 2017 XXX-99-X

Les combinaisons X-99-XXX, 9-XX-999 et 999-XX-9 ne sont pas encore utilisées.

Divers[modifier | modifier le code]

  • A gauche, on trouve maintenant une partie bleue avec les étoiles de l'UE et les lettres NL.
  • Les plaques des motos sont sur deux lignes avec 2 ou 3 caractères sur la première ligne.
  • Certains numéros sont réservés à l'armée, au corps diplomatique, aux autres étrangers, aux véhicules de service (taxis, par exemple), aux motos, aux tracteurs, aux semi-remorques.