Plaque d'immatriculation marocaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Plaque d'immatriculation marocaine
Morocco Licenseplate 2.JPG

La plaque d’immatriculation au Maroc permet, comme tous les types de plaques minéralogiques d’identifier les véhicules. Le dispositif de contrôle actuel est la suite de la série commencée en l’an 2000. Notre article vous permettra d’obtenir de plus amples détails sur les plaques marocaines.

Système d'immatriculation actuel[modifier | modifier le code]

L’immatriculation actuelle des véhicules enregistrés au pays de l’extrême couchant respecte une nouvelle norme d’immatriculation à compter de l’an 2000. Cette nouvelle configuration est composée d’une série de cinq chiffres allant de 1 à 99 999 qui correspond au numéro d’enregistrement de la voiture. Une lettre de l’alphabet arabe est incrémentée au milieu de la plaque de contrôle, ce dernier prend en compte le numéro d’enregistrement de l’automobile. Pour conclure la combinaison alphanumérique de la plaque minéralogique marocaine, le nouveau système d’immatriculation en vigueur actuellement dans le royaume chérifien termine la combinaison par l’identifiant de la préfecture d’émission de la plaque. Ces numéros vont de 1 à 88.

Système d’immatriculation antérieure[modifier | modifier le code]

L’ancien système d’immatriculation des plaques minéralogiques des véhicules circulant ou originaires du royaume alaouite date de 1983 à 2000. Durant cette période, la série se compose de quatre chiffres allant de 1 à 9 999 qui indique le numéro d’enregistrement de l’automobile. Suivent un à deux chiffres incrémentés en fonction du numéro d’archivage puis le code associé à l’identifiant de la région d’émission de la plaque. Cette identification va de 1 à 9.

Liste des numéros des préfectures[modifier | modifier le code]

Modèle de plaque d'immatriculation d'un véhicule automobile en circulation internationale[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de la circulation internationale des véhicules immatriculés au Maroc, le caractère latin en majuscule correspondant à la lettre arabe de la plaque y est adjoint, en dessous.

Immatriculation des véhicules étatiques[modifier | modifier le code]

Plaques d'immatriculation communales policières et militaires

Véhicules étatiques civils[modifier | modifier le code]

Les véhicules étatiques civils disposent de plaques d'immatriculation composées de six chiffres en blanc sur fond noir. L'extrémité droite est constituée d'un "M" ou de la mention المغرب (al-Maghrib, litt. Maroc) en rouge.

Dans le cas des véhicules dépendant des collectivités territoriales, la mention en rouge est remplacée par la lettre arabe ج (ǧīm).

Les véhicules officiels des ministres, parlementaires et élus communaux disposent d'immatriculations spécifiques composées de deux nombres en noir sur fond blanc. La partie gauche représente l'immatriculation du véhicule tandis que la partie droite est composée de deux chiffres relatifs à la fonction de la personne à laquelle elle est allouée:

  • 96. Voitures officielles des haut responsables (ex. : Wali, gouverneurs, secrétaires généraux...)
  • 97. Voitures officielles du Parlement
  • 98. Voitures officielles de la cour royale
  • 99. Voitures officielles des ministre

Véhicules diplomatiques[modifier | modifier le code]

Plaque diplomatique marocaine

Véhicules des coopérants étrangers en poste au Maroc[modifier | modifier le code]

Plaque d'immatriculation spécifique aux coopérants étrangers en poste au Maroc

Immatriculations spéciales[modifier | modifier le code]

Séries WW et W18[modifier | modifier le code]

Remorques, appareils agricoles et appareils forestiers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :