Planificateur financier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Planificateur financier
Appellation
Drapeau : Canada : Planificateur financier
Secteur d'activité
Professions voisines

Le titre de planificateur financier est un titre professionnel utilisé au Québec (Canada) et s'appliquant à une personne reconnue apte à conseiller les consommateurs dans un ou plusieurs des domaines d'intervention suivants :

  • finances,
  • fiscalité,
  • aspects légaux,
  • retraite,
  • placements,
  • succession,
  • assurance et gestion des risques[1].

Statut légal au Québec[modifier | modifier le code]

Selon l'article 11 de La loi sur la distribution de produits et services financiers du Gouvernement du Québec (Canada), le planificateur financier (Pl.Fin.) est la personne physique qui utilise le titre de planificateur financier (Pl.Fin.).

Dans la province de Québec (Canada), ce titre est octroyé par les organismes règlementaires qui encadrent cette pratique professionnelle, soient l'AMF (Autorité des marchés financiers) et les Ordres professionnels participants : Ordre des administrateurs agréés du Québec et l'Ordre des comptables professionnels agréés[2].

L'Institut québécois de planification financière (IQPF) est le seul organisme au Québec autorisé à décerner le diplôme de planificateur financier. L'IQPF établit les règles relatives à la formation de base pour accéder au titre de Planificateur financier. En sus, l'IQPF administre la formation continue obligatoire des planificateurs financiers assujettis à l'AMF (Autorité des marchés financiers). Par ailleurs, les Ordres professionnels encadrant le titre Planificateur financier, sont responsables de la formation continue de leurs membres Pl.Fin.

Le titre québécois de Planificateur financier (Pl.Fin.) s'avère le seul parmi les autres titres homonymes au Canada qui ne comporte pas de qualificatif d'agrément.

Organismes d'encadrement[modifier | modifier le code]

Drapeau du Canada Canada[modifier | modifier le code]

Les principaux titres canadiens reliés directement à la planification financière de type patrimoniale sont :

Organismes d'encadrement
Titre Organisme d'encadrement
Certified Financial Planner (CFP) Financial Planners Standards Council (FPSC) et des organismes affiliés (ex. : Advocis)
Registered Financial Planner, (R.F.P.) Institute of Advanced Financial Planners
Chartered Life Underwriter (CLU)
Chartered Financial Consultant (CH.F.C.)
Certified Health Insurance Specialiste (CHS) Institute for Advanced Financial Education
Certified General Accountant (CGA) Certified General Accountants Association
Certified Management Accountant (CMA) CMA Canada
Chartered Accountant (CA)
Fellow of the Canadian Securities Institute (FCSI) Canadian Securities Institute (pour les RFP ayant une expertise avancée)
Planificateur financier (Pl.Fin.) Autorité des marchés financiers (AMF), Chambre de la sécurité financière (CSF), Ordre des administrateurs agréés du Québec (Adm.A.), Ordre des comptables professionnels agréés du Québec (CPA)

Modèles de pratique[modifier | modifier le code]

Au terme de sa formation de base, le Planificateur financier (Pl.Fin.) est qualifié pour exercer l'activité de la planification financière de type patrimoniale. Il peut exercer l'activité de façon unidisciplinaire ou multidisciplinaire. Par ailleurs, les Ordres professionnels participant à l'encadrement du titre de Planificateur financier ont développé des modèles de pratiques comportant l'ensemble des composantes de l'administration patrimoniale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Normes professionnelles - Planification financière personnelle de l'Institut québécois de planification financière, p. 15
  2. Les Ordres professionnels participants à l'encadrement du titre Pl.Fin. portés par leurs membres, doivent conclure une entente avec l'AMF. Les Ordres suivants ont cessé d'encadrer le titre Pl.Fin. porté par plusieurs de leurs membres: l'Ordre des comptables généraux licenciés du Québec à cause de la fusion des trois Ordres professionnels et la Chambre des notaires du Québec qui n'a pas renouvelé leur entente avec l'AMF.