Place du Tertre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tertre.
18e arrt
Place du Tertre
La place du Tertre.
La place du Tertre.
Situation
Arrondissement 18e
Quartier Clignancourt
Début Rue Norvins
Fin Rue du Mont-Cenis
Morphologie
Longueur 359 m
Largeur 212 m
Historique
Création 1772
Dénomination 1830
Géocodification
Ville de Paris 9189
DGI 9217

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Place du Tertre
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La place du Tertre est située sur la butte Montmartre, dans le quartier de Clignancourt du 18e arrondissement de Paris, en France, à 130 m d'altitude.

Situation[modifier | modifier le code]

Elle correspond au centre de l'ancien village de Montmartre, à quelques mètres de la basilique du Sacré-Cœur et de l'église Saint-Pierre de Montmartre.

Avec ses nombreux artistes dressant leurs chevalets chaque jour pour les touristes, la place du Tertre est un rappel de l'époque où Montmartre était le lieu de l'art moderne : au début du XXe siècle, de nombreux peintres comme Picasso et Utrillo y vivaient. Elle est un des lieux de Paris les plus visités par les touristes.

On y trouve la première mairie de Montmartre, installée en 1790 au domicile du premier maire, Félix Desportes, et le restaurant À la Mère Catherine, fondé en 1793.

Elle jouit d'une grande renommée, en France comme à l'étranger : à Liège (en Belgique) par exemple, chaque été depuis 2005, une place pittoresque du vieux quartier d'Outremeuse accueille autour du 15 août artistes, artisans, musiciens et dessinateurs dans le cadre d'une fête dénommée « Place du Tertre »[1].

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Ainsi nommé en raison de sa situation sur les hauteurs de Montmartre.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette place, qui est le centre de l'ancienne commune de Montmartre, était déjà formée au XIVe siècle et bordée par le mur de clôture de l'abbaye de Montmartre. Elle est tracée sur le plan de Jouvin de Rochefort de 1672.

C'est sur cette place que se dressait les fourches patibulaires des abbesses de Montmartre.

A la fin du siège de Paris les gardes nationaux y entreposèrent une partie des 171 canons qui étaient stockés sur la butte. Le 18 mars 1871, le général Lecomte tenta de les enlever, ce qui provoqua une émeute qui sera à l'origine de la Commune de Paris de 1871.

Le 24 décembre 1898, une voiture à pétrole pilotée par Louis Renault, son constructeur, atteignit la place du Tertre.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Syndicat d'initiative de Montmartre

Sur les autres projets Wikimedia :