Place du Marché-Neuf (Saint-Germain-en-Laye)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Place du Marché-Neuf.

Place du Marché-Neuf
Image illustrative de l’article Place du Marché-Neuf (Saint-Germain-en-Laye)
Place du Marché-Neuf avec le bâtiment des postes et télécommunications
Situation
Coordonnées 48° 53′ 52″ nord, 2° 05′ 21″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Ville Saint-Germain-en-Laye, Yvelines
Morphologie
Type Place
Forme Trapézoïdale
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Place du Marché-Neuf
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Place du Marché-Neuf
Géolocalisation sur la carte : Yvelines
(Voir situation sur carte : Yvelines)
Place du Marché-Neuf

La place du Marché-Neuf est une place du centre de Saint-Germain-en-Laye.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Emplacement d'un nouveau marché, un marché neuf, en remplacement du marché alors existant, qui sera alors appelé, un temps, le marché vieux, avant de disparaitre.

Historique[modifier | modifier le code]

Cet endroit initialement situé entre le ru de Buzot et la forêt de Saint-Germain-en-Laye était le cimetière de la ville, le centre de Saint-Germain-en-Laye étant alors situé autour du château[1].

Jusqu'en 1763, l’hospice, situé dans l'actuelle rue de Poissy, avait reçu du roi Louis XIV l'autorisation d'exploiter une halle servant de marché à ciel ouvert, situé juste à côté du cimetière de la ville.
En 1771, un premier bâtiment, la halle aux blés et aux farines, est construit[2].
La place marché neuf fut créé en 1776, sur l'emplacement de ce cimetière qui avait été transféré en raison de l'extension de la ville et pour des raisons d'hygiène, pour devenir la nouvelle place du marché, en remplacement de l'ancien marché, le vieux marché, alors situé au carrefour Cadran correspondant au croisement des actuelles rue au Pain, rue de Paris et rue du Vieux-Marché.

Au début du XIXe siècle, les maisons entourant la place sont construites en 1820, les arcades viennent agrémenter l'ensemble.

En 1911, le bâtiment des postes et télécommunications est construite sur l'emplacement de la halle aux blés et farines.

En 2007, un parking souterrain est aménagé puis en 2009 de jets d’eau viennent agrémenter la place.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

  • nos 2, 4 et 6 : bâtiments et arcades

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]