Place des Martyrs-Juifs-du-Vélodrome-d'Hiver

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

15e arrt
Place des Martyrs-Juifs-du-Vélodrome-d’Hiver
Image illustrative de l’article Place des Martyrs-Juifs-du-Vélodrome-d'Hiver
La place avec la tour Eiffel.
Situation
Arrondissement 15e
Quartier Grenelle
Historique
Dénomination Arrêté municipal du (Jacques Chirac étant maire de Paris)
Géocodification
Ville de Paris 6071
DGI 6146
Géolocalisation sur la carte : 15e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 15e arrondissement de Paris)
Place des Martyrs-Juifs-du-Vélodrome-d’Hiver
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Place des Martyrs-Juifs-du-Vélodrome-d’Hiver
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La place des Martyrs-Juifs-du-Vélodrome-d’Hiver est une voie publique située dans le 15e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Cette place est située au carrefour du quai de Grenelle, du quai Jacques-Chirac et du boulevard de Grenelle, à proximité de l’ancien Vélodrome d’Hiver détruit en 1959.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Cette place a été nommée en souvenir de la rafle du Vélodrome d'Hiver des 16 et .

Historique[modifier | modifier le code]

Ce carrefour a reçu son nom par l’arrêté municipal du , Jacques Chirac étant maire de Paris.

Le 14 avril 2021, le Conseil de Paris vote le renommage de la majeure partie du quai Branly (de la portion située devant le musée du Quai Branly jusqu'à la place) « quai Jacques-Chirac », en hommage à l'ancien président de la République française. En effet, il est à l'origine de ce musée et reconnut en 1995 dans un discours la responsabilité de la France dans la déportation vers l'Allemagne des Juifs de France au cours de l'occupation du pays par les nazis[1].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La majeure partie du quai Branly rebaptisée quai Jacques-Chirac », sur Le HuffPost, (consulté le ).
  2. « Le monument commémoratif de la rafle du Vél'd'Hiv' », Office national des anciens combattants et victimes de guerre.

Articles connexes[modifier | modifier le code]