Place de la République (Erevan)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Place de la République.
Place de la République Հանրապետության հրապարակ
Image illustrative de l'article Place de la République (Erevan)
Palais du gouvernement.
Situation
Coordonnées 40° 10′ 39,09″ nord, 44° 30′ 45,26″ est
Pays Drapeau de l'Arménie Arménie
Ville Erevan
Quartier(s) Kentron
Morphologie
Type Place-parvis
Forme Ovoïde
Histoire
Création Années 1930
Anciens noms Place Lénine
Monuments Galerie nationale d'Arménie et Musée d'histoire de l'Arménie
Ministère des Affaires étrangères
Hôtel Marriott Armenia
Ministère des Transports et Communications et poste
Siège du gouvernement
Parc aux 2 750 fontaines

Géolocalisation sur la carte : Arménie

(Voir situation sur carte : Arménie)
Place de la République Հանրապետության հրապարակ

Géolocalisation sur la carte : Erevan

(Voir situation sur carte : Erevan)
Place de la République Հանրապետության հրապարակ

La place de la République (en arménien Հանրապետության հրապարակ, Hanrapetutyan Hraparak), autrefois la place Lénine (Լենինի հրապարակ, Lenini hraparak) est un des deux centres (le second étant l'Opéra) d'Erevan[1], la capitale arménienne. Elle est entourée de cinq ensemble de bâtiments : la Galerie nationale d'Arménie et le musée d'histoire de l'Arménie, le ministère des Affaires étrangères, l'hôtel Marriott Armenia, le ministère des Transports et Communications et la poste, et le palais du gouvernement. 2 750 fontaines ornent son centre.

Histoire[modifier | modifier le code]

La place fut dessinée par l'architecte Alexandre Tamanian, en tant qu'élément du plan général de 1924 qui a déterminé l'ensemble des caractéristiques des bâtiments construits par la suite[2]. L'ovale central fut construit dès les années 1930. Mais c'est seulement dans les années 1970 que la place finit par avoir son visage actuel.

Durant l'ère soviétique, la place est nommée « place Lénine », comme dans la majorité des capitales des républiques soviétiques de l'époque. Une statue de Lénine y trônait d'ailleurs. C'est en 1991, année de l'indépendance du pays, que la place trouve son nom actuel et que la statue est déboulonnée.

Depuis, la place a subi plusieurs liftings : agrandissements des trottoirs, repavement du centre de la place, remplacement de la statue de Lénine par un écran géant. Ce dernier fut retiré fin 2006 et sera remplacé par une œuvre d'art déjà sélectionnée par concours.

De nos jours, la place est le lieu de rencontre des Erevantsis pour toutes les grandes occasions : Nouvel An, fête de fin d'année scolaire, Fête nationale (21 septembre) et plus récemment le concert de Charles Aznavour en 2006 pour l'ouverture de l'année de l'Arménie. En 2007, les fontaines de la place sont rénovées et depuis leur réouverture, le public peut admirer tous soirs d'été des jeux d'eaux et de lumières musicaux.

Bâtiments[modifier | modifier le code]

Quatre des cinq bâtiments de la place (palais du gouvernement, hôtel Armenia, ministère des Affaires étrangères, ministère des Transports et Communications et poste) sont construits entre 1926 et 1958, le cinquième (Galerie nationale et Musée d'histoire) n'étant achevé qu'en 1975[3]. Tous voient leur originalité dans l'ornementation sculptée, l'utilisation des arcs et du tuf (rose, crème et ocre)[4]. Le style architectural est néo-arménien[5].

Palais du gouvernement[modifier | modifier le code]

Ce bâtiment se trouve au nord-est de la place. Œuvre d'Alexandre Tamanian, sa partie nord-ouest est la première achevée, en 1929, et est destinée au commissariat du peuple arménien ; elle est intégrée à un bâtiment plus imposant conçu entre 1932 et 1936, mais la construction est interrompue en 1941 ; le fils de l'architecte, Gevorg, reprend les travaux en modifiant le projet[2]. Ceux-ci sont achevés en 1952[3].

Ministère des Affaires étrangères[modifier | modifier le code]

Ce bâtiment est situé au nord-ouest de la place. Également appelé « palais du gouvernement 2 », il est l'œuvre de Samvel Safarian et est construit en 1955 ; il abrite depuis 1996 le ministère des Affaires étrangères[6]. Le ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles y est également installé[7], ainsi que le ministère de l'Administration territoriale[8].

Hôtel Armenia[modifier | modifier le code]

Ce bâtiment est situé au sud-ouest de la place. Bâtisse en tuf rose, l'hôtel Armenia est l'hôtel mythique d'Erevan. À l'époque soviétique déjà, la société Intourist, qui en était propriétaire, recevait des touristes de toute l'URSS, voire du reste du monde.

À la chute du communisme, l'hôtel tombe en désuétude. Ce n'est qu'après la fin de la crise du début des années 1990, et la reprise de l'activité touristique, que des rénovations prennent place. En 2002, la société américaine Marriott rachète l'hôtel et finit de le mettre aux normes occidentales d'un 4 étoiles.

Ministère des Transports et Communications et poste[modifier | modifier le code]

Ce bâtiment est situé au sud-est de la place. Construit en 1950 et doté d'une façade incurvée, il était à l'origine le siège du Conseil des syndicats ; il abrite aujourd'hui le ministère des Transports et Communications et un bureau de poste[9].

Galerie nationale et Musée d'histoire[modifier | modifier le code]

Au nord de la place, le Musée d'histoire et la Galerie nationale sont hébergés dans un bâtiment construit en pierre blanche et orné sur son parvis d'un grand bassin à fontaines, qui trône véritablement sur la place de la République. La construction du bâtiment, œuvre de M. Grigorian et A. Ghazarian, a débuté en 1967[10] et s'est achevée en 1975[3].

2 750 fontaines[modifier | modifier le code]

Dans le parc situé juste derrière l'ancienne statue de Lénine, jusqu'à l'Opéra d'Erevan, sont implantées dans cinq bassins successifs 2 750 fontaines. Elles ont été construites sous l'ère soviétique, en 1968, pour fêter le 2750e anniversaire de la ville d'Erevan[11]. Une multitude de terrasses de café entourent les bassins.

Transport[modifier | modifier le code]

La place est connectée à la voirie d'Erevan : rue Abovyan, rue Amiryan, rue Vazgen Sargsian (vers l'Opéra), avenue Tigran Mets, rue Nalbandyan.

La place est desservie par plusieurs lignes de bus et par le réseau métropolitain d'Erevan à la station Hanrapetutyan Hraparak.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Patrick Donabédian et Claude Mutafian (dir.), Les douze capitales d'Arménie, Somogy éditions d'art, Paris, 2010 (ISBN 978-2-7572-0343-9), p. 222.
  2. a et b (en) « Government Building History », sur The Government of the Republic of Armenia (consulté le 28 janvier 2013).
  3. a, b et c (en) « Republic Square, Armenia, Yerevan », sur http://www.building.am/ (consulté le 28 janvier 2013).
  4. Sèda Mavian, Arménie, coll. « Guides Évasion », Hachette, Paris, 2006 (ISBN 978-2-01-240509-7), p. 73.
  5. Patrick Donabédian et Claude Mutafian (dir.), op. cit., p. 225.
  6. (en) « History », sur Ministry of Foreign Affairs of the Republic of Armenia (consulté le 28 janvier 2013).
  7. (en) « Structure: Ministry of Energy and Natural Resources », sur The Government of the Republic of Armenia (consulté le 28 janvier 2013).
  8. (en) « Structure: Ministry of Territorial Administration », sur The Government of the Republic of Armenia (consulté le 28 janvier 2013).
  9. (en) Nicholas et Deirdre Holding, Armenia with Nagorno Karabagh, Bradt Travel Guides, 2011 (ISBN 9781841623450), p. 120.
  10. (en) « 1947-1991 The State Gallery of Armenia », sur National Gallery of Armenia (consulté le 28 janvier 2013).
  11. (en) Nicholas et Deirdre Holding, op. cit., p. 131.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]