Place de l'Union (Cluj-Napoca)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La place de l'Union de Cluj et l'église Saint-Michel vues du côté sud
Vue sur le coin sud-ouest de la place (1897). Le grand édifice qu'on voit du côté droit de l'image s'appelait à l'époque l'Hôtel New York. Du côté gauche on peut observer les tours de l'église des piaristes de la Trinité. L'obélisque se trouve aujourd'hui sur la Place du Musée.

La place de l'Union (en roumain : Piața Unirii) est la place centrale de la ville de Cluj, ancienne Grand'Place (en hongrois : Fő tér) de l'époque austro-hongroise, appelée par les hongrois Mátyas Király tér (place du roi Matthias Ier de Hongrie) au début du XXe siècle.

Localisation et histoire[modifier | modifier le code]

La place de l'Union a été le noyau de la ville médiévale de Cluj. Elle est encore de nos jours le cœur de la cité. Avec ses 220 mètres de longueur et ses 160 mètres de largeur, elle est la plus grande des places médiévales de l'Europe de l'Est. Il y a des places plus grandes dans l'Europe de l'Est, mais elles ont été construites à des époques ultérieures au Moyen Âge.

Au centre de la place se trouvent l'église Saint-Michel et le monument dédié au roi Matthias 1er réalisée par János Fadrusz. À l'origine, on trouvait l'inscription Matthias Rex Hungarorum sur le socle de la statue, mais l'ancien maire de la ville Gheorghe Funar a enlevé "Hungarorum".

La place est entourée par plusieurs édifices notables, dont les deux édifices jumeaux qui marquent le début de la rue Iuliu Maniu.

Après la Révolution de 1989, la place est devenue le plus important centre financier et commercial de la ville.

En 2009 elle est en cours d'être réaménagée et les travaux ne finiront pas avant juin 2010.

Édifices notables[modifier | modifier le code]

À proximité immédiate :

Galerie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lukacs Jozsef. Povestea orașului-comoară. Cluj-Napoca : Apostrof, 2005.