Place Valhubert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

5e, 13e arrts
Place Valhubert
Voir la plaque.
Voir la photo.
Vue de la place et de l'entrée du Jardin des plantes.
Situation
Arrondissements 5e
13e
Quartiers Jardin-des-Plantes
Salpêtrière
Début Quai d'Austerlitz
Quai Saint-Bernard
Fin Boulevard de l'Hôpital
Morphologie
Forme Semi-circulaire
Historique
Création 1806
Dénomination
Ancien nom Place du Général-Valhubert
Géocodification
Ville de Paris 9617
DGI 9558
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Place Valhubert
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La place Valhubert[1] est un carrefour de voies situé entre le quartier du Jardin-des-Plantes du 5e arrondissement de Paris et le quartier de la Salpêtrière dans le 13e arrondissement de Paris, sur la rive gauche (sud) de la Seine.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La place Valhubert est desservie par les lignes (M)(5)(10) à la station gare d'Austerlitz, par le RER C à la gare de Paris-Austerlitz et par les lignes de bus RATP 245761638991.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Cette place porte le nom du général de division Jean-Marie Valhubert (1764-1805), tué à la bataille d'Austerlitz[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Sur les anciens plans de Paris (Félibien, Homann, Roussel, Turgot, Vaugondy, notamment), on voit une ébauche de cette place, alors sans nom, tantôt plus en amont, tantôt plus en aval que son emplacement actuel, qui correspond à la confluence de la Bièvre et de la Seine.
La place actuelle est réalisée, et porte le nom de « place du général-Valhubert », à la suite d'un décret de Napoléon Bonaparte du [3].
La place est construite sur un plan circulaire d'un rayon de 99 mètres pris à partir du centre de la Seine, obligeant ainsi à éloigner de la Seine la clôture et les pavillons d'accueil du Jardin des plantes[2].
Longtemps sans numéro, la place possède une numérotation depuis 1953 : les numéros 1 et 3 sont ceux de l'immeuble de bureaux vendu par la SNCF en 2006 (bâtiment dû à l'architecte Pierre-Louis Renaud, 1819-1897), les numéros 5 et 7 ceux des portails Est du Muséum national d'histoire naturelle.

En 1806, les autorités confièrent au sculpteur Pierre Cartellier la réalisation d'une statue « colossale » en marbre blanc de 4 mètres de hauteur, représentant le général Jean-Marie Valhubert. Il n'est pas sûr que la statue ait été jamais érigée sur la place ; en 1828, le roi Charles X la donna à Avranches, qui l'inaugura en 1832[6].

Le , Louis Bonaparte, président de la République, revint d'un de ses voyages promotionnels de l'Empire commencés le 1er septembre précédent. Il s'agissait de celui qu'il avait effectué dans le Midi. Le premier arc de triomphe qui l'attendait à Paris était dressé place Valhubert, le second était boulevard Bourdon.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Plaques en hommage aux morts de la Libération de Paris (1944), le long des grilles du jardin des Plantes

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La place est parfois orthographiée « Walhubert », principalement dans les ouvrages anciens.
  2. a et b Félix et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, fac-similé de l'édition de 1844, p. 654.
  3. F. Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, 1844-1849, p. 39 [1]
  4. Gazette nationale ou Le Moniteur universel, vol. 21, p. 191, 3e colonne.
  5. Le cul-de-sac Saint-Claude, qui débouchait rue de Bercy, était situé sur l'emplacement de la rue Lacuée devenue une partie de l'avenue Ledru-Rollin.
  6. Annuaire du département de la Manche, volume 5, 1833, p. 287-291.