Place Saint-Michel (Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Place Saint-Michel.
5e et 6e arrts
Place Saint-Michel
La place Saint-Michel en 2007.
La place Saint-Michel en 2007.
Situation
Arrondissements 5e arrondissement 6e
Quartier Sorbonne, Monnaie
Début Quai Saint-Michel, 29 quai des Grands-Augustins, 1
Fin Boulevard Saint-Michel, 1 place Saint-André-des-Arts, 1
Historique
Dénomination Place Saint-Michel
Géocodification
Ville de Paris 8932
DGI 8708

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Place Saint-Michel
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La place Saint-Michel est une voie située dans le quartier de la Sorbonne et le quartier de la Monnaie des 5e et 6e arrondissements à Paris, en France.

Historique[modifier | modifier le code]

La place a été créée lors de la percée du boulevard Saint-Michel, en 1855 sous Napoléon III, faisant ainsi disparaitre la rue du Pont-Saint-Michel. Le pont Saint-Michel construit au XIVe siècle, a été refait à la même période que la place.

En août 1944, de vifs combats y opposèrent les étudiants de la Résistance aux Allemands[1].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Dans les arts[modifier | modifier le code]

Une scène du film LOL USA (2012) de Lisa Azuelos a été tournée sur la place[pertinence contestée].

Accès[modifier | modifier le code]

La place Saint-Michel est desservie par la ligne de métro (M)(4) à la station Saint-Michel, par le RER (RER)(B)(C) à la gare Saint-Michel - Notre-Dame, ainsi que par les lignes de bus RATP 21 24 27 38 85 96 OpenTour.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Devant l'immeuble du no 9 est tombé pour la Libération de Paris, Robert Gauthier, étudiant engagé volontaire aux FFI le , il avait 21 ans. Au no 13, sont tombés pour la Libération de Paris, Raymond Boisson (1915-1944) chef du 2e groupe du corps franc des RG et des Jeux de la préfecture de police le , il avait 29 ans. Le lendemain, au même endroit, tombait le gardien de la paix Joseph Lahuec.
  2. a et b Auguste Lepage, Les cafés artistiques et littéraires de Paris, Paris, Martin-Boursin, , 317 p. (lire en ligne), p. 61-66