Place Saint-Georges (Toulouse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vue de la place Saint-Georges

La place Saint-Georges (Plaça de Sant Jòrdi en occitan) est une place située à Toulouse. Elle portait auparavant le nom de place Paul-Vidal et change de nom par décision du conseil municipal du 27 mars 1941[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Philibert de Rapin né vers 1530 à Saint-Jean-de-Maurienne fut exécuté à la hache le 13 avril 1568 à la place Saint Georges [5]. Protestant, il était maître-d'hôtel de la maison du prince de Condé avant d'être arrêté, et jugé par le Parlement de Toulouse.

C'est sur cette place qu'a été exécuté Jean Calas, le 10 mars 1762[2].

Anticipant le bombardement possible de la ville au début de la Seconde Guerre mondiale, il est décidé de creuser des tranchées dans Toulouse, y compris sur la place Saint-Georges[3]. Elles serviront aussi de refuge pour les personnes sans abris[3].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La place est délimitée à l'Est par l'Hôtel de la Fage inscrit au titre des monuments historiques [4].
  • Devant l'Hôtel de la Fage une fontaine Wallace

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Destrem et Claude Llabres, Toulouse en noir et blanc : Les années de guerre 1939 / 1944, Editions Milan, (ISBN 2-84113-010-X) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Gilles Bernad, Guy Jungblut et Armand Monna, Toulouse, métamorphoses du siècle, Éditions Empreintes, (ISBN 2-913319-13-0) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :