Place Jan-Karski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

10e arrt
Place Jan-Karski
Image illustrative de l’article Place Jan-Karski
Vue panoramique de la place, depuis la rue Louis-Blanc.
Situation
Arrondissement 10e
Quartier Saint-Vincent-de-Paul
Voies desservies rue Louis-Blanc
rue Philippe-de-Girard
rue Cail
Morphologie
Longueur ~40 m
Largeur ~40 m
Historique
Ancien nom Place T/10
Géocodification
Ville de Paris Y796
DGI A971

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Place Jan-Karski

La place Jan-Karski est une voie du 10e arrondissement de Paris, en France.

Description[modifier | modifier le code]

La place Jan-Karski est une voie publique située dans le nord-est du 10e arrondissement de Paris. Cette place presque carrée, d'environ 40 m de côté, occupe le carrefour des rues Louis-Blanc, Philippe-de-Girard et Cail[1].

Une pelouse circulaire avec massif de fleurs et entourée d'une grille et d'un trottoir en occupe le centre.

La place est en fait un pont qui enjambe les voies de la gare de l'Est, en tranchée à cet endroit. Les voies passent sous la place du nord au sud et sont visibles depuis le trottoir. Au nord, celui-ci est rectiligne et possède une vue dégagée sur la tranchée. Au contraire au sud, il est fortement incurvé et les voies sont plus ou moins masquées par un ensemble de quatre ponts-passerelles de béton légèrement arqués et assez rapprochés (seul le pont-passerelle le plus au sud est ouvert à la circulation piétonne, les trois autres sont fermés par des grilles).

Nom[modifier | modifier le code]

Cette place rend honneur à Jan Karski (1914-2000) résistant polonais durant la Seconde Guerre mondiale, courrier de l'Armia Krajowa (Armée polonaise de l'intérieur), devenu professeur de relations internationales aux États-Unis.

Historique[modifier | modifier le code]

La place est anciennement nommée place T/10, dénomination provenant d'une désignation systématique des voies de circulation parisiennes pour lesquelles aucune identification préalable n'a été enregistrée : elle était formée d'un code d'une ou deux lettres, séparé du numéro de l'arrondissement par une barre oblique. La voie T/10 désignait donc la 20e voie du 10e arrondissement à s'être trouvée dans ce cas. Aucune plaque ne matérialisait ce nom sur le terrain. Les habitants du quartier lui ont donné pendant plusieurs décennies le nom de « place de la Pendule » en raison du mat surmontant une horloge à trois pans qui se trouvait au nord de la pelouse circulaire qui en occupe le centre. L'horloge est aujourd'hui fixée sur un des lampadaires centraux.

Ce n'est qu'à partir du [2] que la municipalité décide de renommer la voie suite à une délibération « place Jan Karski ».

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Vue montrant le jardin central, l'horloge et le lycée Colbert (au fond à droite)

Le centre de la place est muni d'un petit jardin circulaire, entouré par un trottoir. Ce rond-point n'est pas un carrefour giratoire et des feux de circulation régissent le trafic routier. Le jardin est surmonté, sur son côté nord, par une petite horloge fixée sur un lampadaire.

À l'angle nord-est de la place, sur le trottoir à l'angle de la rue Louis-Blanc, une statue est élevée dans un jardinet. Il s'agit du groupe Faune aux enfants réalisé par Yvonne Serruys en 1911.

Le lycée Colbert est situé au nord-est de la place, une école élémentaire au sud-est.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Place T/10 », Nomenclature des voies, mairie de Paris.
  2. « Nomenclature des voies actuelles », sur opendata.paris.fr (consulté le 13 mars 2017)