Place Henri-IV (La Flèche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Place Henri-IV.

Place Henri-IV
Image illustrative de l’article Place Henri-IV (La Flèche)
La place Henri-IV et l'église Saint-Thomas.
Situation
Coordonnées 47° 41′ 58″ nord, 0° 04′ 31″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Ville La Flèche
Morphologie
Forme Rectangulaire
Histoire
Anciens noms Place du Pilori (Ancien Régime)
Place Saint-Thomas (XIXe siècle)
Monuments Statue de Henri IV

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Place Henri-IV

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

(Voir situation sur carte : Sarthe)
Place Henri-IV

La place Henri-IV est une place française située dans le centre-ville de La Flèche, dans le département de la Sarthe.

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte poste en noir et blanc présentant la place Henri IV au début du XXe siècle : des marchandes des quatre-saisons devant la statue, les raisons sociales des magasins peintes sur les murs, un timbre oblitéré en bas à droite.
La place Henri IV au début du XXe siècle.

Jusqu'en 1480, le pourtour de l'église Saint-Thomas constitue le cimetière paroissial. C'est à cette époque qu'est aménagée la « place du Pilori », recouverte d'herbe et de sable, sur laquelle se tient le marché de la ville. Le , le cœur du roi Henri IV est accueilli sur la place, avant d'être déposé dans le Collège dont il était le fondateur[1].

En , le représentant en mission Didier Thirion ordonne de saisir les urnes qui renferment les cœurs d'Henri IV et de sa femme Marie de Médicis dans l'Église Saint-Louis du collège, et de les faire brûler sur la place du Pilori[2]. Un chirurgien fléchois, le docteur Charles Boucher, recueille une partie des cendres que ses descendants restituent au Prytanée national militaire, qui a succédé au collège, en 1814[2].

En 1853, année du tricentenaire de la naissance d'Henri IV, le conseil municipal de La Flèche, conduit par François-Théodore Latouche, réclame à l'État la concession du bronze nécessaire à l'érection d'une statue, en dédommagement des pièces de canon qui appartenaient à la ville et dont l'État s'était emparé[3]. En 1855, le ministre de la Guerre, le maréchal Vaillant, met à la disposition de la ville deux pièces de l'arsenal de Rennes pour fondre la statue[3]. Elle est confiée au sculpteur Jean-Marie Bonnassieux. La statue est dressée au milieu de la place le , date à laquelle la place du Pilori est alors baptisée « place Henri IV »[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Schilte 1980, p. 16-17.
  2. a et b Schilte 1980, p. 89.
  3. a et b Schilte 1980, p. 21.
  4. Schilte 1980, p. 22.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Pierre Schilte, La Flèche intra-muros, Cholet, Farré, , 223 p., p. 16-23 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Articles connexes[modifier | modifier le code]